Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorRochon, Adèlefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:09:35Z
dc.date.available2014-05-15T18:09:35Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2756
dc.description.abstractLa littérature fait état de liens possibles entre le climat de travail (CT) et la fréquence des comportements de violence organisationnelle. Afin de mieux cerner le rôle du CT dans l'explication de ces comportements, 2595 membres francophones d'un centre hospitalier du Québec ont participé à la présente étude poursuivant deux objectifs: (1) examiner les liens existant entre les dimensions du CT et les comportements de violence organisationnelle; (2) prédire la fréquence de ces comportements à partir des dimensions du CT. D'une part, les résultats indiquent que le CT est étroitement associé à la fréquence des comportements de violence organisationnelle. D'autre part, la cohésion au sein de l'équipe de travail, la reconnaissance par l'organisation et le superviseur, l'accomplissement personnel au travail ainsi que la qualité de l'environnement physique de travail sont les quatre dimensions du CT les plus importantes dans la prédiction de la fréquence de ces comportements. Les présents résultats devraient permettre d'intervenir de façon éclairée sur les dimensions du CT contribuant à la perpétration des comportements de violence organisationnelle en milieu hospitalier.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Adèle Rochonfr
dc.titleLe rôle du climat de travail dans la prédiction de la violence organisationnelle en milieu hospitalierfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record