Show simple document record

dc.contributor.advisorMichon, Jacquesfr
dc.contributor.authorVincent, Joséefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:09:25Z
dc.date.available2014-05-15T18:09:25Z
dc.date.created2002fr
dc.date.issued2002fr
dc.identifier.isbn0612742822fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2727
dc.description.abstractJusqu'à présent, les sociologues et les historiens de la littérature se sont peu intéressés à la question des associations professionnelles dans le milieu du livre. Pourtant, celles-ci jouent un rôle non négligeable dans le processus d'autonomisation du champ littéraire. Le but de cette thèse consiste à définir le concept d'association professionnelle et à l'intégrer à la théorie du champ littéraire afin de mieux mesurer ce rôle. Nous proposons d'abord une réflexion théorique sur la notion de réseau, étudiée par Vincent Lemieux, la notion d'institution, définie par Jacques Dubois et Lucie Robert, et celle d'appareil, telle que l'entendent Louis Althusser et Robert Fossaert. Puis, en nous référant aux travaux de Pierre Bourdieu et d'Alain Viala sur les médiations dans le champ littéraire, nous analysons les conditions d'émergence ainsi que les positions des associations professionnelles afin de dégager leurs caractéristiques générales. La suite se veut une illustration concrète de cette réflexion, s'intéressant en premier lieu, aux auteurs. Un chapitre consacré à la section française de la Canadian Authors Association montre la naissance et l'évolution de cette première association professionnelle qui, soumise à la fédération anglophone, demeure un organisme en quête d'autonomie. Les trois chapitres suivants portent sur la Société des écrivains canadiens. À travers l'étude de la structure, du fonctionnement et des effectifs, ainsi que l'analyse des actions menées tant pour la promotion que la défense des intérêts des écrivains, se dégage l'image d'une association qui, malgré certains succès, réussit difficilement à instaurer un véritable statut professionnel. Enfin, un dernier chapitre portant sur l'histoire de la Société des éditeurs canadiens du livre français retrace les transformations qui affectent le système éditorial après la Seconde Guerre et qui, bientôt, annoncent la restructuration complète du milieu du livre.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Josée Vincentfr
dc.titleLes professionnels du livre à la conquête de leur marché les associations professionnelles dans le champ littéraire au Québec (1921-1960)fr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineLettres et littératurefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record