Show simple document record

dc.contributor.advisorMichon, Jacquesfr
dc.contributor.authorDemers, Dominiquefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:09:00Z
dc.date.available2014-05-15T18:09:00Z
dc.date.created1993fr
dc.date.issued1993fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2681
dc.description.abstractNous orienterons notre recherche sur la littérature jeunesse en tant qu'outil de représentation. Dans un premier temps, nous retracerons l'évolution de la notion d'enfance dans le discours social depuis l'Antiquite afin de mieux saisir la valeur de ce concept à la fin du vingtième siècle en évaluant le chemin parcouru et les orientations actuelles. Cette approche historique, dans la foulée des thèses de Philippe Aries, mais aussi de Lloyd de Mause et David Hunt, emprunte a la sociologie et parfois à la psychanalyse pour dégager les grandes étapes et le sens de l'évolution du concept d'enfance dans les sociétés occidentales. À la lumière de ces observations, nous reconstituerons les grands moments de l'histoire des représentations de l'enfance en littérature d'enfance et de jeunesse dans les pays occidentaux à partir d'un vaste corpus étudié dans une double perspective historique et psychosociologique afin de cerner les principaux mécanismes gouvernant ces représentations. C'est à partir de ces grands axes que nous tenterons de cerner les contours d'un nouveau mythe social de l'enfance à l'aube du vingt et unième siècle. Les représentations seront dégagées surtout à partir des enfants-héros, mais sans ignorer d'autres dimensions du texte littéraire. Le corpus de littérature jeunesse québécoise fera l'objet d'une attention particulière. Étant donné l'importance des productions sérielles et leur statut privilégie dans l'histoire des représentations c'est à partir d'un corpus d'oeuvres sérielles que nous étudierons l'évolution des représentations de l'enfance dans la littérature jeunesse québécoise. Cette étape nous mènera à une étude plus approfondie des représentations de l'enfance dans deux oeuvres contemporaines ou les forces constituantes d'un nouveau mythe social de l'enfance semblent exacerbées : Solitary Blue (Le héron bleu) de l'Américaine Cynthia Voight (1983) et le dernier des raisins du Québécois Raymond Plante (1986). Enfin, cette recherche en plusieurs volets sur la représentation de l'enfance dans la littérature jeunesse mènera à un projet de création sous forme de roman pour la jeunesse, fruit d'une réflexion sur la représentation de l'enfance. L'auteur de cette recherche étant chercheur et écrivain, la recherche théorique subira toujours ce double éclairage et s'en enrichira pour esquisser un modèle de la genèse des représentations différent de ceux déjà proposés et tenant mieux compte de l'importance des fantasmes de l'enfant réel dans le processus d'élaboration des projections chez l'auteur adulte. De même, nous croyons que l'analyse des représentations de l'enfance peut nourrir un projet d'écriture tout en poursuivant la réflexion amorcée, en l'interrogeant et en suggérant peut-être de nouvelles pistes de recherche.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Dominique Demersfr
dc.titleReprésentation et mythification de l'enfance dans la littérature jeunesse.fr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineLettres et littératurefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record