Show simple document record

dc.contributor.advisorCouturier, Yvesfr
dc.contributor.authorFerland, Louisefr
dc.date.accessioned2014-05-15T17:52:27Z
dc.date.available2014-05-15T17:52:27Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2665
dc.description.abstractLe changement et le changement social sont omniprésents dans nos sociétés modernes. Les organisations et leurs acteurs n'y échappent pas. Dans le cadre de ce présent mémoire, nous nous sommes intéressée au changement en travail social, soit une composante centrale de la profession. Mais, puisque le changement est un concept très large, nous l'avons abordé sous l'angle particulier de l'innovation. Depuis quelques décennies, l'innovation est un concept à la mode et exploré selon plusieurs perspectives dans les écrits scientifiques dédiés au travail social. Notre cadre théorique nous a permis d'explorer les écrits à travers quatre perspectives différentes de l'innovation soit, la perspective d'attributs, la perspective de la diffusion, la perspective de la traduction et la perspective sociale. En contexte d'innovation, le travailleur social adopte différentes postures, mais il existe deux principales postures générales face au changement, soit philique ou phobique. Mais, quelle que soit la posture choisie par le travailleur social face à l'innovation, ce professionnel porte la valeur du changement social. Nous nous sommes, par ailleurs, intéressés à identifier des différences conceptuelles entre l'innovation et le changement social à travers les écrits scientifiques du travail social dans le cadre d'une recension systématique des écrits. La recension systématique des écrits porte sur un corpus composé de 77 textes qui a fait l'objet d'une analyse de contenu. Cette analyse permet ces constats : 1) les auteurs abordent l'innovation majoritairement sous une perspective sociale, 2) le travailleur social adopte une posture à la fois philique et phobique, en fait souvent intermédiaire en contexte d'innovation. Il est à la fois «sujet de changement» et «objet de changement», mais plus souvent qu'autrement, les auteurs le présentent comme étant un «traducteur» ou un intermédiaire du changement. Il devient alors une référence significative au sein des organisations pour traduire les besoins réels et spécifiques des clientèles et faciliter ainsi l'implantation et l'adaptation de l'innovation, 3) les écrits du travail social conceptualisent l'innovation et le changement social avec une intention commune, celle de convaincre le travailleur social de s'engager dans les projets innovateurs favorisant les initiatives sociales. Cette mobilisation permet l'incarnation des valeurs profondes du travailleur social et favorise la mise à jour de la discipline en fonction des changements sociaux.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Louise Ferlandfr
dc.subjectInnovationfr
dc.subjectChangement socialfr
dc.subjectTravailleur socialfr
dc.subjectTravail socialfr
dc.subjectChangementfr
dc.titleLe travailleur social et l'innovation : une recension systématique des écritsfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineTravail socialfr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Serv. soc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record