Show simple document record

dc.contributor.advisorBonn, Ferdinandfr
dc.contributor.advisorRoyer, Alainfr
dc.contributor.authorRichard, Pierrotfr
dc.date.accessioned2014-05-15T17:51:51Z
dc.date.available2014-05-15T17:51:51Z
dc.date.created2007fr
dc.date.issued2007fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2533
dc.description.abstractLes sols constituent un des plus importants réservoirs de carbone dans l'écosystème terrestre de par leur contenu en matière organique. Cependant, il est difficile d'estimer rapidement et de manière détaillée la teneur en carbone des sols parce que cet indicateur est variable dans l'espace et dans le temps. Seul un échantillonnage exhaustif et des analyses traditionnelles en laboratoire permettent d'avoir une vision détaillée. L'étude actuelle vise à développer un modèle d'estimation de la matière organique contenue dans les sols agricoles en se basant sur les réflectances spectrales de ces sols. L'utilisation de ce modèle permettrait de cartographier et suivre l'évolution de la teneur des sols agricoles à nu en carbone organique. Des échantillons provenant de plusieurs parcelles agricoles situées à l'intérieur du bassin versant de la rivière Tomifobia dans le Sud du Québec ont été utilisés à cette fin. L'analyse a été faite avec plus de 800 échantillons de sol provenant de 26 parcelles dont la teneur en matière organique s'élève entre 1 et 13%. Ces échantillons appartiennent à quatre types pédologiques (loam, limon sableux (2) et fin limon sableux). Pour chaque échantillon de sol, une signature spectrale a été enregistrée entre 350 et 2 500 nm. La technique proposée repose sur une normalisation des spectres de réflectance ainsi que sur les valeurs calculées de la dérivée première et de la dérivée seconde. Une des associations la plus significative est celle entre le contenu en matière organique et la dérivée première des spectres normalisés centrée sur le segment 861-885 nm. Seulement 12 des 78 échantillons des groupes d'échantillon initiaux utilisés pour la modélisation et la validation indiquent une erreur résiduelle supérieure à 25% (dont 2 au-delà de 50%). Un rééchantillonnage des bandes spectrales en fonction des bandes spectrales de quelques satellites présente des résultats intéressants même si celles-ci couvrent une portion plus large du spectre. En effet, des coefficients de détermination supérieurs à 0,7 ont été obtenus suite à la démarche de normalisation des données utilisée dans l'étude. Des travaux ultérieurs sont nécessaires afin d'optimiser la relation et de s'assurer de son efficacité à prédire le contenu en matière organique des bassins versants environnants.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Pierrot Richardfr
dc.titleEstimation de la matière organique des sols agricoles au Sud du Québec par l'utilisation de réflectances spectralesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGéomatique appliquéefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record