Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorProvencher, Véroniquefr
dc.date.accessioned2014-05-15T17:51:45Z
dc.date.available2014-05-15T17:51:45Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2513
dc.description.abstractLes déficits cognitifs généralement rencontrés dans les phases initiales de la démence de type Alzheimer (DTA) risquent d'amener la personne à éprouver des difficultés à réaliser certaines tâches quotidiennes, susceptibles de mener à l'abandon d'activités significatives de loisirs. De récentes études documentent l'efficacité des méthodes de récupération espacée, d'estompage et sans erreur pour faire apprendre des tâches spécifiques à des personnes atteintes de DTA en début d'évolution. Cependant, l'effet de ces apprentissages sur certains aspects du fonctionnement quotidien demeure peu exploré. Objectifs : Explorer l'effet d'une intervention utilisant ces méthodes sur 1- l'apprentissage de tâches spécifiques et le transfert de ces apprentissages; 2- sur la réalisation spontanée d'une activité de loisirs et sa poursuite dans la vie quotidienne. Méthodologie : Étude à sujet unique réalisée auprès d'une dame atteinte de DTA en début d'évolution (77 ans, MMSE = 24/30). Dispositif : ABA à niveaux de bases multiples par tâches (cible et contrôles). Étude 1 : Écouter de la musique. Intervention : Apprendre la tâche cible et une tâche contrôle avec les méthodes, puis transférer ces apprentissages dans des situations du quotidien. Tâches : utiliser un radiocassette (cible), un vidéocassette (contrôle) et une enregistreuse (contrôle) 2 - Étude 2 : Prier en groupe. Intervention 1 : Apprendre à associer le son d'une alarme à l'heure de la prière avec les méthodes, puis à transférer cet apprentissage dans des situations du quotidien; Intervention 2 : Apprendre la tâche cible et une tâche contrôle avec les méthodes. Tâches : se rendre à la salle de chapelet (cible), de lavage (contrôle) et de jeu de poches (contrôle). Résultats : Étude 1 : Les analyses statistiques révèlent une augmentation significative de la performance (p < 0,001) uniquement pour les tâches apprises avec les méthodes. Les apprentissages relatifs à l'utilisation du radiocassette ont pu être transférés dans une proportion de 58,5%. La participante écoute rarement de la musique pendant (3 fois en 3 mois) et après l'intervention (1 fois en 3 mois). Étude 2 : La participante a appris à utiliser l'alarme en moins de 13 essais. L'apprentissage a pu être transféré dans une proportion de 55,6%. Les analyses statistiques révèlent une augmentation significative de la performance (p < 0,001) pour les trajets appris avec les méthodes. La participante va régulièrement prier en groupe, pendant et après l'intervention (2-3 fois par semaine). Discussion et conclusion : Les méthodes se sont avérées efficaces pour faire apprendre des tâches spécifiques à une personne atteinte de DTA en début d'évolution. Cependant, le transfert de ces apprentissages s'est révélé plus difficile. L'utilisation d'une alarme est apparue probante pour favoriser la réalisation spontanée et la poursuite d'une activité de loisirs. L'intégration dans la routine quotidienne de stratégies environnementales offrant des rappels réguliers pourrait ainsi contribuer à une amélioration de l'autonomie et de la qualité de vie de certaines personnes atteintes de DTA en début d'évolution.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Véronique Provencherfr
dc.titleExploration des divers impacts de l'apprentissage de tâches significatives liées à la vie quotidienne dans la démence de type Alzheimer (DTA) en début d'evolutionfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGérontologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record