Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorCôté-Fortin, Israëlfr
dc.date.accessioned2014-05-15T17:51:37Z
dc.date.available2014-05-15T17:51:37Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2492
dc.description.abstractCe mémoire en études françaises est avant tout axé sur la création. Il se présente en deux temps avec un scénario de film, d'une part, et une réflexion critique, d'autre part. La première partie du mémoire consiste en un scénario de moyen métrage. L'action s'y déroule comme suit: un groupe de journalistes et d'invités participent à un journal télévisé faisant état d'une occupation armée des rues de Montréal. L'opération visant à préparer les troupes à d'éventuels conflits est traitée de manière conventionnelle, à cela près qu'on accole la mention"spécial" au bulletin de nouvelles. En contrepoint, des réclames publicitaires défilent à l'écran, réclames commentées, voire contestées, par un choeur inspiré des tragédies grecques. La seconde partie, quant à elle, se concentre sur l'étude du plan subjectif en tant que manifestation d'un processus de médiation dans une perspective postmoderne. Sont analysées les questions du point de vue et du plan subjectif dans deux films des années 1990: Yes Sir! madame... de Robert Morin et Being John Malkovich de Spike Jonze. Enfin, un retour sur le travail de création jette un pont entre les deux sections de ce mémoire.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Israël Côté-Fortinfr
dc.titleComment prendre une ville d'assaut, suivi de l'insuffisance subjective : Exercice et impasse du point de vue dans "Yes Sir! madame"-- et "Being John Malkovichfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineLettres et littératurefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record