Show simple document record

dc.contributor.advisorVandal, Gillesfr
dc.contributor.authorHudelot, Alexisfr
dc.date.accessioned2014-05-15T17:47:18Z
dc.date.available2014-05-15T17:47:18Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.isbn9780494189627fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2481
dc.description.abstractLe New York Times est souvent utilisé dans les études universitaires portant sur les médias ou la politique étrangère américaine. Pourtant, plusieurs chercheurs ont déjà soulevé le fait que la couverture des événements dans ce journal était souvent le reflet d'une politique éditoriale qui tient moins de la rigueur journalistique que de l'idéologie. Cette philosophie a été articulée par Adolph Ochs qui sera à la tête du New York Times durant près de 30 années. Ochs exigera qu'après sa mort, le journal soit dirigé par des membres de sa famille immédiate, et que la couverture du journal se situe constamment au"centre" de tout débat politique. La présente étude se penche sur la représentation des acteurs impliqués dans la révolution sandiniste au Nicaragua (1979-1990), dans les éditoriaux du"Journal de référence". L'analyse de cette période semble indiquer que les préceptes du"fondamentalisme ochien" sont observés par les éditorialistes du journal, et qu'en l'occurrence les représentations des différents acteurs varient selon des facteurs souvent étrangers à la situation au Nicaragua.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alexis Hudelotfr
dc.titleAnalyse des éditoriaux du "New York Times" la représentation du mouvement sandiniste au Nicaragua, 1979-1990fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePolitiquefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record