Show simple document record

dc.contributor.advisorBonn, Ferdinandfr
dc.contributor.advisorRousseau, Alainfr
dc.contributor.authorSt-Onge, Lauriefr
dc.date.accessioned2014-05-15T17:46:55Z
dc.date.available2014-05-15T17:46:55Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2433
dc.description.abstractLe bassin versant du lac Ba Bê est un milieu complexe, où les données sont restreintes et dont la caractérisation du comportement hydrologique est mal connu. Étant donné qu'il y a peu de données disponibles, un modèle simple s'avère utile pour comprendre les interactions entre les différentes composantes du bilan hydrique. L'objectif général de la recherche est de caractériser le régime hydrologique du bassin versant du lac Ba Bê à l'aide d'une image satellitaire classifiée et d'un système d'information géographique. La méthode de Thornthwaite et Mather est utilisée pour calculer le bilan hydrique du bassin versant étudié, et ce à partir de deux variables météorologiques (précipitations et évapotranspiration potentielle) et de deux paramètres caractérisant le milieu. Les données ont d'abord été traitées et interpolées. À la suite de l'application du modèle de Thornthwaite et Mather, le calage a été fait à partir de valeurs mesurées de hauteurs d'eau du lac et de débits en ajustant les deux paramètres. Une analyse de sensibilité a été réalisée afin de caractériser l'influence de ces paramètres. Les résultats ont ensuite été analysés statistiquement. Finalement, des changements de scénarios des deux variables d'entrée ont été modélisés. Les résultats montrent, qu'annuellement, la hauteur d'eau moyenne s'écoulant sur les versants et arrivant au lac Ba Bê est près de 800 mm, tandis que, saisonnièrement, 82 % du ruissellement survient à l'été. Mensuellement, le bilan hydrique moyen montre un surplus presque toute l'année tandis qu'il y a peu ou pas de déficit en eau. Les volumes totaux annuels ont été mieux modélisés que ceux saisonniers ou mensuels. L'analyse de sensibilité et les changements de scénarios ont permis d'évaluer l'impact potentiel de changements environnementaux (climatiques et anthropiques), soit l'augmentation du ruissellement. Cette recherche montre que le modèle de Thornthwaite et Mather, élaboré pour des milieux tempérés, est applicable en milieu tropical humide. Même si le modèle n'a pas réussi à bien reproduire les volumes mensuels, les résultats annuels sont acceptables considérant les caractéristiques complexes du bassin versant du lac Ba Bê, ainsi que la faible quantité de données mesurées. Ce genre de bilan demeure applicable aux bassins versants non jaugés de par sa simplicité et son faible besoin de données d'entrée. Ce modèle hydrologique simple permet, en première approximation, de caractériser l'hydrologie d'un bassin versant et d'évaluer les impacts de changements environnementaux sur ce dernier. De plus, les systèmes d'information géographique et la télédétection permettent d'estimer les paramètres et les variables d'entrée du modèle.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Laurie St-Ongefr
dc.titleÉlaboration du bilan hydrique du bassin versant du lac Ba Bê, Parc national de Ba bê, Viêt-namfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineTélédétectionfr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record