Show simple document record

dc.contributor.advisorMétayer, Christinefr
dc.contributor.authorHébert, Genevièvefr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:28:17Z
dc.date.available2014-05-15T13:28:17Z
dc.date.created2001fr
dc.date.issued2001fr
dc.identifier.isbn0612744000fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2256
dc.description.abstractBasé sur des sources judiciaires conservées aux Archives municipales de Montpellier, ce mémoire de maîtrise tente de brosser un portrait des prostituées et autres femmes de mauvaise vie à Montpellier entre 1713 et 1742. Il s'attarde surtout à mesurer l'insertion sociale de ces femmes dans la société montpelliéraine, à questionner leur intégration dans la communauté, à définir la nature des relations sociales qu'elles entretiennent avec leurs contemporains. Pour ce faire, l'étude aborde successivement les pratiques qualifiées de mauvaise vie, les dispositions prises par les autorités montpelliéraines pour contrer ces pratiques, les réseaux féminins et masculins de débauche, les réseaux familial et professionnel"honnêtes" ainsi que les relations qu'entretiennent les femmes dites de mauvaise vie avec la communauté d'habitation. Il en ressort que les femmes de mauvaise vie, malgré l'illégalité de leurs pratiques, sont bel et bien intégrées à la communauté, et que lorsqu'elles se retrouvent devant les autorités judiciaires, c'est bien plus à cause du scandale occasionné par ces pratiques qu'en raison de la nature même de celles-ci.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Geneviève Hébertfr
dc.titleL'intégration sociale des femmes de mauvaise vie à Montpellier (1713-1742)fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record