Show simple document record

dc.contributor.advisorSoutham, Peterfr
dc.contributor.authorGauthier, Joëlfr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:28:17Z
dc.date.available2014-05-15T13:28:17Z
dc.date.created2001fr
dc.date.issued2001fr
dc.identifier.isbn0612743845fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2254
dc.description.abstractDepuis une vingtaine d'années au Québec, l'annonce de compressions dans les budgets gouvernementaux fait régulièrement la une des médias. Nombreux sont ceux qui dénoncent le désengagement de l'État. Tout porte donc à croire que l'État-providence a été remis en question par les décideurs politiques québécois. L'analyse des discours budgétaires prononcés à l'Assemblée nationale de même que l'examen des revenus et dépenses de l'État québécois indiquent que l'influence de la pensée néolibérale dans le discours gouvernemental est réelle, mais qu'elle ne s'est pas traduite par un déclin de l'État-providence. L'interventionnisme demeure en matière de développement économique et de développement social. Toutefois, la mondialisation a amené l'État à revoir ses modes d'intervention.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Joël Gauthierfr
dc.titleLa remise en question de l'État-providence par les décideurs politiques québécois une analyse des discours budgétaires de la période 1976-2000fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record