Show simple document record

dc.contributor.advisorHudon, Christinefr
dc.contributor.authorDemers, Michelfr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:28:14Z
dc.date.available2014-05-15T13:28:14Z
dc.date.created2001fr
dc.date.issued2001fr
dc.identifier.isbn0612743543fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2244
dc.description.abstractÀ Montréal, pendant les six premières décennies du 20e siècle, les nationalistes tentent, grâce aux manifestations de la fête de la Saint-Jean-Baptiste, de diffuser leurs valeurs et de favoriser l'éveil du sentiment d'appartenance à une même nation. Pour ce faire, le défilé historique, organisé par la Société Saint-Jean-Baptiste, apparaît comme un outil de propagande qui se veut efficace. Définir l'identité nationale : voilà le coeur de la fête. Sur des chars allégoriques savamment conçus, des personnages symbolisent l'identité nationale. Or, bon nombre de tableaux mettent en scène des femmes. Elles personnifient la mère-procréatrice, la mère-propagatrice de la foi et de la langue française et la mère-patrie. Pourquoi une telle mise en scène de l'identité féminine? S'agit-il d'un discours visant à définir la place des femmes dans la société canadienne-française? Grâce aux programmes-souvenir publiés à l'occasion de la fête nationale à Montréal de 1924 à 1961, nous cherchons à comprendre le sens du discours idéologique véhiculé par l'imagerie féminine."--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Michel Demersfr
dc.titleVive la Canadienne! les représentations de l'identité féminine dans le défilé de la Saint-Jean-Baptiste à Montréal (1924-1961)fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record