Show simple document record

dc.contributor.advisorLahaie, Christianefr
dc.contributor.authorLadouceur, Catherinefr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:17:36Z
dc.date.available2014-05-15T13:17:36Z
dc.date.created2000fr
dc.date.issued2000fr
dc.identifier.isbn0612617807fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2183
dc.description.abstractLes écrivaines contemporaines québécoises tentent de redonner sa place à la mère dans la littérature. Les romans Annabelle de Marie Laberge et L'Obéissance de Suzanne Jacob dénoncent les modèles sociaux prescrits par la société patriarcale, modèles érigés par le regard masculin sur des représentations fausses de la maternité. Leurs personnages de mère vivent avec une souffrance millénaire, qui se transmet d'une génération à l'autre, née d'une impossibilité pour de nombreuses femmes de répondre aux exigences d'un contrat social qui les voulaient seulement mères, avec tout ce que cela implique de responsabilités et d'obligations envers la patrie , c'est-à-dire la société patriarcale et sa culture machiste. En mettant en scène des personnages de mères plus près de la réalité affective de la maternité, Laberge et Jacob transmettent une idéologie féministe qui propose un renouvellement culturel et social général, fracassant le"mythe de la mauvaise mère" et renouvelant le champ symbolique.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Catherine Ladouceurfr
dc.titleÉcrire le cri la figure de la mauvaise mère dans Annabelle de Marie Laberge et L'obéissance de Suzanne Jacobfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineLettres et littératurefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record