Show simple document record

dc.contributor.advisorLefrancois, Richardfr
dc.contributor.authorGodbout, Réjeanfr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:17:31Z
dc.date.available2014-05-15T13:17:31Z
dc.date.created1999fr
dc.date.issued1999fr
dc.identifier.isbn0612617602fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2169
dc.description.abstractCette étude examine rétrospectivement l'impact de la vie professionnelle, des responsabilités familiales et de certaines attitudes vis-à-vis de la retraite sur la satisfaction à la retraite. L'enquête, réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 201 personnes du réseau de la santé et des services sociaux du Bas-St-Laurent, comprenait des préretraités âgés de 50 à 60 ans, ayant quitté leur emploi dans le cadre d'un programme de retraite anticipée proposé par le Gouvernement du Québec en 1997. L'âge moyen des répondants s'établissait à 54,3 ans. La scolarité moyenne était de 12,9 ans. La majorité étaient des femmes (82,7%). La plupart des répondants (73,1%) étaient mariés ou vivaient avec un conjoint de fait. Les catégories d'emploi les plus représentées étaient les infirmières(ers) (27,1%), les préposées(és) (18,1%) et les infirmières(ers) auxiliaires (15,1%). La majorité ont déclaré avoir au moment de l'enquête un revenu personnel de moins de 20 000$ (48,4%) ou entre 20 000$ et 29 000$ (37,2%). La moitié des personnes mariées ou vivant avec un conjoint de fait (50,8%) ont déclaré un revenu familial de 45 000$ et plus. Globalement, les préretraités étaient satisfaits de leur retraite. Les résultats indiquent que les répondants qui anticipaient subir peu de pertes à la retraite étaient plus satisfaits globalement, notamment au chapitre de leurs activités et de leurs relations sociales. Ceux ayant perçu leur retraite comme volontaire ont déclaré être plus satisfaits globalement et en regard de leurs activités, de leurs relations sociales et de leur santé. Le fait de ne pas avoir de personnes à charge s'avère un prédicteur significatif uniquement au chapitre de la satisfaction financière. Avoir participé à un programme de préparation à la retraite et être satisfait de ses expériences professionnelles ne prédisent pas la satisfaction à la retraite.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Réjean Godboutfr
dc.titleLes prédicteurs de la satisfaction à la retraite chez des retraité(e)s du réseau de la santé et des services sociaux de la région Bas-St-Laurentfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGérontologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record