Show simple document record

dc.contributor.advisorAllard, Jacquesfr
dc.contributor.advisorLeclerc, Gilbertfr
dc.contributor.authorBoissé, Marie-Claudefr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:17:22Z
dc.date.available2014-05-15T13:17:22Z
dc.date.created2000fr
dc.date.issued2000fr
dc.identifier.isbn0612617149fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2140
dc.description.abstractCette étude vise donc à rassembler ces éléments et pose la question suivante:"Est-ce qu'un programme de toucher affectif implanté auprès des personnes âgées atteintes de démence avancée et appliqué par un membre de leur famille est en mesure d'améliorer la communication non verbale ainsi que la qualité de la relation entre les patients et les parents?". Il s'agit d'une étude longitudinale courte de type expérimentation de cas (multicas) suivant le protocole à cas unique ABA, ayant pour but de préciser la relation causale entre les variables. L'échantillon était constitué de cinq patients atteints d'une démence avancée accompagnés d'un membre de leur famille. Deux instruments de mesure ont été utilisés: la grille d'observation hebdomadaire des réactions au toucher affectif et un questionnaire d'entrevue. Les résultats ont été transposés sur graphiques pour en faire l'analyse de cas, et un test non paramétrique de Friedman a été utilisé afin de vérifier pour l'ensemble des sujets s'il y avait des différences significatives entre les parties avant, pendant et après --ABA-- l'intervention de toucher affectif."--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marie-Claude Boisséfr
dc.titleImpact d'un programme de toucher affectif appliqué par un proche parent à la personne atteinte d'une démence sévèrefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGérontologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record