Show simple document record

dc.contributor.advisorDumont, Michelinefr
dc.contributor.authorLanthier, Stéphaniefr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:16:51Z
dc.date.available2014-05-15T13:16:51Z
dc.date.created1998fr
dc.date.issued1998fr
dc.identifier.isbn0612356922fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2050
dc.description.abstractEn effet, dans l'imaginaire des tenants de la libération nationale, toute une symbolique sexuelle et violente s'est créée afin de poser les termes de la libération du Québec. Lorsque les femmes ne sont pas symbolisées par le pays ou par la culture anglo-saxonne, elles sont absentes de toute analyse historique. Comment expliquer une telle symbolique et une telle absence, alors que le mouvement de libération des femmes prend ses racines au Québec dans ces mêmes années? Et comment expliquer une telle situation, alors que la grande majorité des premières féministes radicales militent déjà dans le mouvement de libération nationale? C'est ce que nous tenterons d'éclaircir dans le présent mémoire : les rapports politiques entre le nationalisme radical et le féminisme radical au Québec durant la période des années 1960-1970. Force sera de constater, et ce à travers les différentes publications des deux mouvements, qu'il ne peut se créer de rapports réciproques, puisque le nationalisme radical construit son modèle de libération sur l'assujettissement et l'exclusion des femmes, impliquant ainsi, une impossible rencontre entre les deux mouvements."--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Stéphanie Lantierfr
dc.titleL'impossible réciprocité des rapports politiques et idéologiques entre le nationalisme radical et le féminisme radical au Québec, 1961-1972fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record