Show simple document record

dc.contributor.advisorLorrain, Dominiquefr
dc.contributor.authorPaulin-Power, Sylviefr
dc.date.accessioned2014-05-15T13:16:47Z
dc.date.available2014-05-15T13:16:47Z
dc.date.created1997fr
dc.date.issued1997fr
dc.identifier.isbn0612266052fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2031
dc.description.abstractLa présente étude a pour but de vérifier s'il existe une différence significative entre la douleur chronique ressentie par la personne âgée institutionnalisée et ce que pensent les intervenant(e)s de la douleur chronique de cette même personne âgée. Trente personnes âgées de la région sanitaire no 6 au Nouveau-Brunswick ont été questionnées afin de connaître leur niveau de douleur chronique perçue. Quatre infirmier(ère)s et quatre préposé(e)s aux soins ont aussi évalué le niveau de douleur chronique de chacune de ces mêmes personnes âgées. Un total de quarante-quatre intervenant(e)s étaient présent(e)s dans les deux sous-groupes. L'échelle visuelle analogue a été utilisée comme instrument de mesure. La première hypothèse de travail supposait qu'il existait une différence significative entre le score accordé à sa douleur chronique par la personne âgée en comparaison à l'évaluation qu'en faisaient les intervenant(e)s.La seconde hypothèse supposait que la perception de l'intervenant(e) pouvait être reliée à certains facteurs sociodémographiques le (la) concernant.--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sylvie Paulin-Powerfr
dc.titleUne étude comparative de la douleur chronique de la personne âgée institutionnalisée telle que perçue par l'intervenant ainsi que par la personne âgée elle-mêmefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGérontologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record