Show simple document record

dc.contributor.advisorLaquerre, Mario
dc.contributor.authorCôté, Béatricefr
dc.date.accessioned2021-07-21T14:07:03Z
dc.date.available2021-07-21T14:07:03Z
dc.date.created2021fr
dc.date.issued2021-07-21
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/18590
dc.description.abstractL’efficacité du système de gestion des matières résiduelles stagne un peu partout au Québec : en 2018, c’était 52% des matières récoltées dans le bac de récupération des citoyens qui ont pu être acheminées au recyclage. Le recyclage de certains contenants, emballages et imprimés est précaire en raison d’un manque de débouchés, mais également dû à la mauvaise qualité des matières collectées. Les infrastructures de tri, en aval de la chaîne, réalisent des investissements de taille pour tenter de trier plus efficacement les matières, mais elles font continuellement face à des taux de rejet importants. Cependant, des changements structurels, légaux et sociaux pourraient être apportés en amont pour veiller à une qualité supérieure des matières collectées. L’objectif principal de cet essai est d’analyser les stratégies à mettre en œuvre pour améliorer la qualité des matières récupérées dans le secteur résidentiel au Québec, plus particulièrement en amont de la chaîne de valeur. Pour ce faire, les enjeux contribuant à une diminution de la qualité des matières aux étapes de production, de consommation, du tri à la source, de la récupération et du recyclage ont été soulevés. Une revue des stratégies utilisées dans cinq juridictions, soit l’Allemagne, l’Autriche, la Corée du Sud, la Colombie-Britannique et la Nouvelle-Écosse, a été réalisée. Par la suite, une analyse de leur applicabilité au contexte québécois a permis de mettre en évidence les possibilités d’améliorations à implanter aux étapes en amont de la chaîne de valeur de la gestion des matières recyclables. Les recommandations proposées concernent trois grandes étapes de la chaîne de valeur, soit la production, le tri à la source et la récupération. Il est principalement suggéré d’imposer des critères d’écoconception aux producteurs de contenants et emballages, de mettre l’accent sur les stratégies d’éducation et de sensibilisation active auprès des jeunes et du reste de la population, et d’implanter la collecte séparée des matières recyclables à deux voies. Dans le cadre de la modernisation de la collecte sélective, la mise en œuvre de certaines recommandations est déjà prévue par le gouvernement. Or, si le Québec souhaite se mesurer aux autres provinces canadiennes plus performantes, le succès de la réalisation de ces propositions ne pourra être assuré que par l’implication et la collaboration de tous les intervenants concernés, ainsi que par un suivi rigoureux.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Béatrice Côtéfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectMatières recyclablesfr
dc.subjectQualitéfr
dc.subjectRésidentielfr
dc.subjectResponsabilité élargie des producteursfr
dc.subjectTri à la sourcefr
dc.subjectCollecte sélectivefr
dc.titleAnalyse des stratégies à mettre en œuvre pour améliorer la qualité des matières récupérées du secteur résidentielfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Béatrice Côté
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Béatrice Côté