Show simple document record

dc.contributor.advisorAngers, Étienne
dc.contributor.authorMartal, Marinefr
dc.date.accessioned2021-06-09T20:54:03Z
dc.date.available2021-06-09T20:54:03Z
dc.date.created2021fr
dc.date.issued2021-06-09
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/18428
dc.description.abstractL’objectif principal de cet essai est d’analyser l’ensemble des stratégies d’économie circulaire dans les projets qui ont pour but d’améliorer la sécurité alimentaire sur le territoire de Synergie 138. Pour cela, dans un premier temps, la situation alimentaire au Québec et sur les territoires de Charlevoix, de la Côte-Nord, de la Haute-Côte-Nord et de Manicouagan est détaillée. Ensuite, les liens entre l’économie circulaire et l’alimentation sont expliqués. Ainsi, le lectorat comprend en quoi ce modèle économique peut avoir des impacts sur la sécurité alimentaire. Dans un deuxième temps, trois études de cas sont faites afin d’avoir une base solide sur laquelle appuyer cet essai. Les trois projets sont la coopérative du Grenier Boréal, la Table bioalimentaire de la Côte-Nord et la Laboratoire Vivant de Baie-Saint-Paul. Grâce à une grille d’évaluation créée pour cet essai, les trois projets bénéficient d’une analyse complète de leurs performances concernant leurs actions en sécurité alimentaire en prenant en compte les stratégies d’économie circulaire mises en place. Cela permet de voir l’impact de l’économie circulaire sur les projets de sécurité alimentaire. Après chaque analyse de projet, un tableau récapitule les stratégies d’économie circulaire utilisées. Enfin, la dernière étape est la formulation des recommandations. Celles-ci s’appuient sur l’analyse de la situation alimentaire sur le territoire de Synergie 138 et sur les données des trois projets. Elles sont inspirées d’exemples innovants au Québec et en France. Elles ont pour but d’être facilement réplicables. Chacun des projets bénéficie de recommandations qui lui sont spécifiques. La rédaction de l’essai a été rendue possible grâce aux Sociétés d’aide aux collectivités impliquées dans Synergie 138. C’est à travers ce réseau de contacts que les organismes étudiés ont été approchés. Ainsi, les analyses dépendent fortement des données que les chargés de projets m’ont fournies. Les recommandations découlent des informations obtenues lors des rencontres visant à remplir la grille d’évaluation. Elles ont un volet très pratique, car un des objectifs de l’essai est que les chargés de projet puissent les mettre en place pour favoriser la sécurité alimentaire sur le territoire.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marine Martalfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectÉconomie circulairefr
dc.subjectSécurité alimentairefr
dc.subjectInsécurité alimentairefr
dc.subjectStratégie d'économie circulairefr
dc.subjectSynergie 138fr
dc.subjectSystème alimentairefr
dc.titleLes impacts de l'économie circulaire sur la sécurité alimentaire sur le territoire de Synergie 138fr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Marine Martal
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Marine Martal