Show simple document record

dc.contributor.advisorSoldera, Armand
dc.contributor.authorPoisvert, Axelfr
dc.date.accessioned2021-04-16T16:22:51Z
dc.date.available2021-04-16T16:22:51Z
dc.date.created2021fr
dc.date.issued2021-04-16
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/18306
dc.description.abstractLa transition vitreuse est un phénomène délicat à cerner dont certains tenants ou aboutissants sont toujours méconnus à ce jour. Une des inconnues est la compréhension de ce qui provoque le ralentissement spectaculaire de la dynamique moléculaire. Dans les faits, le temps de relaxation diminue de 13 ordres de grandeurs durant ce régime de transition. Ce travail a pour but, dans un premier temps, de rendre compte des théories et de la phénoménologie de la transition vitreuse nous permettant d’inspecter une de ses facettes intrinsèques. À la suite de cette étude, il nous a paru important de voir si une chaîne de polymère isolée pouvait parvenir à une transition vitreuse et de présenter ces resultats.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Axel Poisvertfr
dc.subjectDynamique moléculairefr
dc.subjectPolymèrefr
dc.subjectChaîne isoléefr
dc.subjectTransition vitreusefr
dc.subjectZone de transition vitreusefr
dc.titleUne chaîne isolée de polyéthylène conserve-t-elle une transition vitreuse?fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineChimiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record