Show simple document record

Other titre : The use of student-generated analogies as a learning strategy in biology for nursing

dc.contributor.advisorBeaudoin, Judith
dc.contributor.authorMénard, Isabellefr
dc.date.accessioned2021-02-25T19:06:34Z
dc.date.available2021-02-25T19:06:34Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2021-02-25
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/18243
dc.description.abstractNumerous studies have identified the difficulty that students have in learning biological sciences in the context of their nursing education. Various strategies have been recommended, ranging from the choice of instructors to integrating more interdisciplinary work. One of the main concepts at the root of these strategies is the need to emphasize a bio-nursing approach, whereby the biological science course focuses on the occupation-specific knowledge necessary for effective nursing professionals. Drawing from this need for a bio-nursing approach and the role of biological sciences in nursing education, this study focused on exploring strategies to prepare students to be patient educators. With the intention of helping nursing students learn biological sciences, while also equipping them for their career as nurses, the researcher chose to explore the use of student-generated analogies. This focus came from the exploration of studies confirming that analogies are successfully used in science classrooms and that, in particular, student-generated analogies have shown great potential as an active learning strategy. The purpose of this study was to explore the use of student-generated analogies in biological sciences for nursing as a bio-nursing approach. More specifically, the study focused on exploring the potential of student-generated analogies in improving the understanding and communication skills of students. The sample group consisted of 23 students, the entire student group in an Anatomy and Physiology III course at Champlain - College in Lennoxville. The researcher chose a mixed methods approach, gathering quantitative and qualitative data with a variety of instruments. Each student produced two short video presentations (in the form of patient education) based on a health-related scenario of their choice. The first video was produced using traditional science-based instruction, and the second video with an analogy created by the student. Before the second video assignment, the researcher provided instructions on creating analogies based on the Teaching With Analogies model (Glynn, 2007). The video assignments were assessed using three specific rubrics produced by the researcher: a rubric for student understanding, a rubric for communication and a rubric for analogy creation (second video only). Questionnaires were also constructed by the researcher in order to ascertain and evaluate student perception of their improvement in understanding and communication. The students’ grades from both assignments were used to quantitatively assess their improvement in understanding and communication. The students were asked to fill out a pre-intervention questionnaire after the first video assignment and a post-intervention questionnaire after the second video assignment. The questionnaires generated both quantitative data and qualitative data. Finally, four students agreed to be interviewed a few weeks later, resulting in greater depth to the qualitative data collected on the intervention. Upon analysis, it was found that the use of student-generated analogies resulted in a significant improvement in student understanding of their topic – a fact that they also perceived. In their comments, student expressed that the intervention was helpful in encouraging greater depth of knowledge of their chosen subjects. However, no change was noted on their ability to communicate – one of the variables being evaluated. The students also noted no perceptible change in their ability of communication. Their unfamiliarity with analogies and with the use of figurative language can be considered the most likely causes. Given the results of the study, it was concluded that student-generated analogies are a beneficial tool to help nursing students gain a better understanding of topics in biological sciences related to their professional role.fr
dc.description.abstractPlusieurs études démontrent la difficulté qu’ont les étudiants à apprendre les sciences biologiques dans le contexte de leur formation en soins infirmiers. De ces études découle une liste de stratégies recommandées afin d’adresser ce problème, et d’aider les étudiants en soins infirmiers à surmonter leurs obstacles d’apprentissage. Certains auteurs suggèrent une meilleure cohésion entre les cours de sciences biologiques et les cours en soins infirmiers en développant des outils interdisciplinaires. D’autres suggèrent une analyse approfondie des compétences ciblées pour l’enseignement des cours en sciences biologiques, et un choix d’enseignant qui répond à ces compétences. Dr. Justus Akinsanya (1984; 1987) était un éducateur et chercheur en soins infirmiers avec une formation en sciences biologiques, et sa recherche en éducation l’a mené à critiquer la façon dont les sciences biologiques sont introduites aux étudiants en soins infirmiers. Ses recherches démontrent que l’enseignement des sciences biologiques en soins infirmiers a longuement été basé sur les programmes en sciences médicales, avec une approche approfondie aux niveaux cellulaires et moléculaires, tel que requis pour les étudiants en médecine. Les rôles et tâches de médecins et professionnels infirmiers ont des fondations différentes, et l’étude approfondie des sciences biologiques ne reflète pas la réalité de la profession infirmière. En fait, les besoins en connaissances biologiques pour les étudiants en soins infirmiers diffèrent grandement de ceux des étudiants en médecine; ils nécessitent une plus grande vision des soins corporels quotidiens et non pas des soins aux niveaux cellulaires et moléculaires. C’est pourquoi Akinsanya a émis un modèle intitulé « Bio-nursing », sur lequel la fondation de l’éducation en sciences biologiques devrait reposer, avec une emphase sur les soins conférés par les professionnels infirmiers. Une orientation vers des stratégies qui se basent sur le modèle « Bio-nursing » d’Akinsanya a mené la chercheure de cette étude à cibler comme objectif une formation en sciences biologiques qui prépare les étudiants en soins infirmiers pour leur rôle en éducation des patients, une tâche qui dépend souvent des professionnels infirmiers. L’évaluation de diverses stratégies d’enseignement a suscité une attention particulière sur l’analogie en tant qu’outil d’apprentissage. L’analogie est une stratégie souvent utilisée en enseignement et permet aux enseignants de faires des liens entre les « savoirs » des étudiants et « l’inconnu ». Cette stratégie est utile dans le domaine des sciences, où les concepts abstraits et obscurs sont des obstacles d’apprentissage pour la plupart des étudiants. recherche sur les analogies conçues par les étudiants, plutôt que celles des éducateurs. Cette stratégie permet aux enseignants d’accompagner les étudiants dans leur apprentissage des sciences biologiques, et de leur proposer un outil pour leur rôle en tant qu’éducateurs aux patients. L’objectif de la recherche est l’analyse de l’analogie conçue par les étudiants dans un cours de sciences biologiques en soins infirmiers en tant qu’outil d’apprentissage, afin d’améliorer leurs connaissances et leur facilité en communication de sujets en sciences biologiques. Le projet de recherche a pris place au Collège Champlain de Lennoxville en automne 2015, et l’échantillon comportait le groupe complet d’étudiants inscrits au cours d’anatomie et physiologie III; un total de 23 étudiants. La chercheure a conçu des outils afin de susciter des données quantitatives et qualitatives. Trois rubriques ont été exploitées afin de recueillir des données quantitatives sur l’évaluation des connaissances, l’évaluation de la communication et l’évaluation de la création d’analogies (pour la deuxième tâche seulement). Des questionnaires ont été distribués aux étudiants afin d’amasser des données quantitatives et qualitatives sur la perception des étudiants face à leur acquisition en connaissances et à leur capacité en communication. Les étudiants ont eu à réaliser deux tâches dans le contexte du cours d’anatomie et physiologie III, desquelles les résultats ont été recueillis pour le projet de recherche. Les étudiants ont reçu une liste de scénarios basés sur un patient avec un trouble médical spécifique, et de cette liste, ils devaient choisir un scénario sur lequel leurs deux tâches devaient s’appuyer. Une première tâche consistait d’une courte production vidéo démontrant l’instruction du patient du scénario de leur choix en utilisant une approche traditionnelle avec langage scientifique. Après une courte formation en création d’analogies, les étudiants avaient à répéter cette même tâche à nouveau, mais cette fois-ci, en utilisant une analogie dans l’instruction de leur patient. La première tâche a été évaluée avec les rubriques sur l’acquisition de connaissances et la capacité de communication des étudiants, tandis que la deuxième tâche a été évaluée avec les rubriques sur l’acquisition de connaissances, la capacité de communication et la création d’analogies. Les résultats des étudiants ont été analysés quantitativement à l’aide de tests t dépendants qui démontrent une amélioration significative au niveau de l’acquisition de connaissances entre la première tâche et la deuxième tâche. Toutefois, aucun changement n’a été démontré au niveau de la capacité en communication des étudiants. À noter que les résultats provenant des rubriques sur la communication étaient élevés, et que la création des analogies aurait amené un défi supplémentaire. Après la première tâche, les étudiants ont répondu à un questionnaire qui sollicitait, entre autres, leurs impressions face à leur acquisition de connaissances et leur capacité en communication découlant de la première tâche. Un deuxième questionnaire a été distribué après la deuxième tâche qui sollicitait leurs impressions face à leur acquisition de connaissances et leur capacité en communication découlant de la deuxième tâche. Les questionnaires ont généré des données quantitatives et qualitatives. Quatre étudiants ont accepté de prendre part à des entrevues quelques semaines plus tard afin d’approfondir les données qualitatives découlant de l’étude. Les données quantitatives ont démontré que les étudiants ont perçu une amélioration au niveau de l’acquisition de leurs connaissances entre la première tâche et la deuxième tâche mais qu’ils n’ont perçu aucun changement au niveau de leur capacité en communication. Les données qualitatives appuient ces conclusions. Les données de l’études suggèrent que la création d’analogies dans un cours de sciences biologiques par des étudiants en soins infirmiers incite une amélioration dans leur acquisition de connaissances, sans pour autant avoir d’effet d’amélioration sur leur capacité en communication. Considérant l’objectif de l’étude, cet outil représente une stratégie idéale pour les cours en sciences biologiques en sciences infirmières, ainsi qu’un outil intéressant pour ces futurs professionnels infirmiers.fr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Isabelle Ménardfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectNursingfr
dc.subjectAnalogyfr
dc.subjectLearning strategyfr
dc.subjectBiologyfr
dc.subjectCours de biologiefr
dc.subjectStratégie d'apprentissagefr
dc.subjectAnalogiefr
dc.subjectSoins infirmiersfr
dc.titleL’application de l’analogie conçue par les étudiants en tant que stratégie d’apprentissage dans un cours de biologie en soins infirmiersfr
dc.title.alternativeThe use of student-generated analogies as a learning strategy in biology for nursingfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnseignement au collégialfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Éd.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Isabelle Ménard
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Isabelle Ménard