Show simple document record

dc.contributor.advisorLegault, Albert
dc.contributor.authorForest, Philippe
dc.date.accessioned2021-02-15T21:07:26Z
dc.date.available2021-02-15T21:07:26Z
dc.date.created1969
dc.date.issued1969
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/18204
dc.description.abstractLa région du lac Brompton se situe dans la partie occidentale de l’Estrie. Le lac repose au nord-est de l'axe de Sutton, chaine de collines qui constitue une partie des hautes-terres des Appalaches. Le lac Brompton serait le résultat d'un surcreusement glaciaire de la vallée du même nom. La géologie de la région se présente comme celle de la formation de Brompton avec une intrusion de péridotite. La formation de Brompton se compose surtout de schistes qui sont les équivalents métamorphosés de quartzites, d'ardoises et de sédiments de composition intermédiaire, avec un peu de laves basiques souvent transformées en schistes chloriteux. Deux types de sols se rencontrent autour du lac: une terre franche de Berkshire provenant de schistes précambriens et une terre sablonneuse d'Orford provenant de matériel schisteux contenant beaucoup de serpentine. Le climat de l'Estrie est la résultante du climat continental et du climat océanique. Les phénomènes de sécheresse sont assez rares et la végétation n'en souffre généralement pas. La période de végétation aquatique s’étend de juin à octobre tandis que la période de végétation terrestre la devance d'un mois. Les vents du sud et du sud-ouest ont façonné le littoral du lac. La région immédiate du lac Brompton présente globalement sept habitats floristiques différents. Le plus vaste est, sans contredit, la forêt continentale dominée par l'érable rouge. Le lac lui-même héberge trois habitats: l'habitat lacustre, l'habitat palustre et la tourbière. Enfin la grève offre trois types de substrats: le substrat sablonneux ou graveleux, les rochers et les sols bouleversés fortement glaiseux. Le lac proprement dit présente le milieu le plus pauvre avec 36 espèces de plantes. Dans le marécage, par contre, le développement floristique est considérable (126 esp.). L'acidité de la tourbière li­mite le développement végétal à 52 espèces. la diversité des micro­ habitats de la forêt explique la grande diversité de sa flore (210 esp.). Cette diversité est fortement restreinte sur les grèves (123 esp.), sur les sols bouleversés (47 esp.) et encore davantage sur les rochers bordant le lac (42 esp.). La flore de la région du lac Brompton comprend ainsi 80 familles, 238 genres, 459 espèces, 20 variétés, 11 formes et 2 hybrides.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Philippe Forest
dc.subjectPhytogéographie
dc.titleÉtude des associations végétales du lac Brompton, comtés de Richmond et de Sherbrooke
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineBiologie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record