Show simple document record

dc.contributor.advisorDemers, Maurice
dc.contributor.authorCuellar Correa, Mauriciofr
dc.date.accessioned2021-02-04T15:00:18Z
dc.date.available2021-02-04T15:00:18Z
dc.date.created2021fr
dc.date.issued2021-02-04
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17928
dc.description.abstractCette thèse étudie le développement de la pensée, les revendications et les processus organisationnels transnationaux des mouvements étudiants latino-américains, regroupés dans l'Organisation continentale latino-américaine des étudiants (OCLAE) durant la Guerre froide à l’aide de leur revue et des résolutions des congrès latino-américains des étudiants (CLAE) entre 1948 et 1992. Nous avons évalué comment le contexte de la Guerre froide a façonné les processus organisationnels des étudiants et la nature politique et idéologique de leurs positions. L'objectif est de présenter un regard endogène faisant ressortir la manière dont l’OCLAE se conçoit et se définit, ainsi que la manière de voir et de concevoir les réalités sociopolitiques dans lesquelles l’organisation évolue. Cela nous a permis de dégager les contradictions, les ruptures et les continuités faisant de l'OCLAE, encore aujourd'hui, une organisation importante de coordination des mouvements étudiants avec 38 fédérations membres en provenance de 24 pays de la région. Le processus de radicalisation des mouvements étudiants, durant la Guerre froide, a permis d'unifier les forces de gauche au sein d'une organisation plutôt que de les polariser, en permettant la création d'un espace public transnational où s'expriment des solidarités contre les dictatures et s'élaborent des prises de position antiimpérialistes. Durant la Guerre froide, l'être latino-américain, cette identité complexe et polarisée, acquiert une certaine unité en raison de l’accumulation d'expériences historiques douloureuses et traumatisantes; cela génère aussi une expérience de résistance, de transgressions et de resymbolisations permettant l'élaboration de réseaux transnationaux comme l'OCLAE. Ce type de mouvement a permis une déterritorialisation du national en se servant d'espaces multinationaux pour exercer leur opposition et véhiculer un projet latino-américain d'unité.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isospafr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mauricio Cuellar Correafr
dc.subjectMouvements étudiantsfr
dc.subjectGuerre froidefr
dc.subjectOrganisations étudiantesfr
dc.subjectOCLAEfr
dc.subjectLuttes socialesfr
dc.subjectUniversitésfr
dc.subjectMilitantsfr
dc.subjectLuttes étudiantesfr
dc.subjectAmérique latinefr
dc.titleRuptures, continuités et radicalisation des mouvements étudiants latino-américains. Le cas de l’Organisation continentale et latino-américaine des étudiants – OCLAE – durant la Guerre froidefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineHistoirefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record