Show simple document record

dc.contributor.otherLapperrière, Marie-Neigefr
dc.date.accessioned2021-02-02T14:12:55Z
dc.date.available2021-02-02T14:12:55Z
dc.date.created2018fr
dc.date.issued2021-02-02
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17921
dc.identifier.urihttps://doi.org/10.17118/11143/17921
dc.description.abstractPrenant acte de la rareté des analyses critiques du droit civil au Québec, l’autrice veut contribuer à la recherche dans le domaine du droit en proposant une nouvelle méthodologie féministe. Elle s’appuie sur la théorie du point de vue situé et une prise en considération du pouvoir performatif de la norme de genre (et des rapports sociaux de sexe) sur le droit positif. Ces outils l’amènent à remettre en question des concepts fondamentaux en droit civil et à mieux comprendre le rôle du Code civil du Québec dans la reproduction des rapports sociaux de sexe. De manière plus pratique, l’autrice utilise cette méthodologie pour s’interroger sur le sujet de droit, en droit civil, et la construction apparemment asexuée de catégories telles que celles de « propriétaire » et de « locataire ».fr
dc.description.abstractAbstract: Taking into account the scarcity of critical analyzes of civil law in Quebec, this article contributes to legal research by proposing a new feminist methodology. It is based on the standpoint theory and it takes into account the performative power of the gender norm (and social sex relations) on positive law. These methodological tools make it possible to question fundamental concepts in civil law and to better understand the role of the C.c.Q. in the reproduction of social sex relations. More practically, this methodology will be used to question the subject of law, in civil law, and the apparently asexual construction of categories such as "owner" and "tenant".fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrooke. Faculté de droitfr
dc.relation.ispartofISSN:0317-9656fr
dc.relation.ispartofRevue de droit. Université de Sherbrookefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectDroit civilfr
dc.subjectCritiquerfr
dc.subjectMéthodologie féministefr
dc.subjectInnovationfr
dc.titleComment critiquer le droit civil? Une proposition d’innovation méthodologique féministefr
dc.typeArticlefr
udes.description.typepubScientifiquefr
udes.description.pages197-241fr
udes.description.datavol48fr
udes.description.dataissue1-2fr
dc.identifier.bibliographicCitationLapperrière, Marie-Neige. (2018). "Comment critiquer le droit civil? Une proposition d’innovation méthodologique féministe". Revue de droit. Université de Sherbrooke, 48(1-2), 197-241. https://doi.org/10.17118/11143/17921fr
udes.description.sourceRevue de droit. Université de Sherbrookefr
udes.description.ordreauteursLapperrière, Marie-Neigefr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada
Except where otherwise noted, this document's license is described as Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada