Show simple document record

dc.contributor.advisorBlouin, Richard
dc.contributor.advisorGévry, Nicolas
dc.contributor.authorCaron, Shirleyfr
dc.date.accessioned2021-01-07T14:08:45Z
dc.date.available2021-01-07T14:08:45Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2021-01-07
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17870
dc.description.abstractLa différenciation cellulaire est un processus complexe dont l’induction nécessite l’activation de certaines voies de signalisation. Dans le tissu nerveux, par exemple, il a été démontré que l’activation de la cascade de signalisation Dual Leucine Zipper Kinase (DLK) /Jun N-terminal Kinase (JNK) est essentielle pour la formation des neurites, ces prolongements du corps cellulaire des neurones qui servent de précurseurs aux dendrites et axones. L’un des effecteurs de cette voie, le facteur de transcription c-Jun, régule l’expression de plusieurs gènes dont ceux impliqués dans l’axonogenèse. Ce projet avait comme but principal de tester l’hypothèse que DLK contrôle une partie de l’axonogenèse dans les neurones en régulant l’expression des gènes clefs participants à ce processus. Pour y parvenir, la production de lignées clonales où Dlk est inactivée par le système CRISPR/Cas9 et la caractérisation de celles-ci a permis de valider que l’absence de DLK engendre un défaut de croissance des neurites dans les cellules Neuro-2a. Après qu’une analyse ChIP-seq de c-Jun ait été réalisé dans un modèle Neuro-2a différencié où DLK est déplétée, des gènes dont l’enrichissement de c-Jun à la chromatine variait en comparaison au contrôle ont été ciblés. Ensuite, l’effet de l’inactivation de DLK sur leur expression a été évalué par rt-qPCR. L’augmentation de l’expression des gènes Sémaphorine 6d (Sema6d) et Insulin like growth factor 1 receptor (Igf1r) a été constatée dans les lignées clonales en comparaison au contrôle. Cette hausse d’expression génique se traduit par l’augmentation du niveau protéique de SEMA6D. De plus, bien que le contrôle ne subisse aucune variation d’expression de Sema6d entre les conditions de prolifération et celles de différenciation, le niveau de SEMA6D atteint presque le triple pour les cellules lorsqu’elles se différencient. Les résultats de ce projet suggèrent que la voie DLK/JNK régule l’expression de ces gènes au niveau transcriptionnel de même que possiblement au niveau post-traductionnel dans les Neuro-2a. Donc, c-Jun pourrait être un régulateur négatif de Sema6d et Igf1r. Ces résultats sont primordiaux, considérant que l’augmentation de ces protéines pourrait affecter les bienfaits prometteurs de l’inhibition de DLK pour traiter les maladies neurodégénératives.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Shirley Caronfr
dc.subjectDLKfr
dc.subjectDifférenciation neuronalefr
dc.subjectNeuro-2afr
dc.subjectc-Junfr
dc.subjectJNKfr
dc.subjectSEMA6Dfr
dc.subjectIGF1rfr
dc.titleImpacts moléculaires de l'inactivation de DLK dans les cellules neuronalesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record