Show simple document record

dc.contributor.advisorChampagne St-Arnaud, Valériane
dc.contributor.authorLalonde, Myriamfr
dc.date.accessioned2020-10-20T15:29:15Z
dc.date.available2020-10-20T15:29:15Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2020-10-20
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17672
dc.description.abstractSur le plan individuel, adopter un mode de vie zéro déchet nécessite plusieurs changements comportementaux. La municipalité, palier gouvernemental central à l’égard de la gestion des matières résiduelles, peut faciliter ces changements par le biais de diverses mesures. Cet essai s’inscrit dans le contexte où la ville de Montréal s’est engagée à atteindre des objectifs zéro déchet d’ici 2030. L’objectif principal est de déterminer les meilleures mesures à employer par la ville de Montréal pour inciter les citoyennes et les citoyens à adopter un mode de vie zéro déchet. Pour ce faire, l’essai vise également à faire ressortir les motivations et les freins des Montréalais et Montréalaises à l’égard de l’adoption de comportements zéro déchet, afin de concentrer les ressources de la ville aux bons endroits. À la suite de la tenue d’entretiens semi-directifs avec des citoyennes montréalaises, plusieurs comportements zéro déchet ont été identifiés, tels que la réduction globale de la consommation, l’utilisation d’articles réutilisables, l’achat sans emballage, l’achat d’objets usagés ainsi que le tri rigoureux des matières résiduelles restantes. Les motivations notées face à l’adoption de ces comportements portent notamment sur leur adéquation avec les valeurs personnelles et les normes sociales, la connaissance de différentes astuces, les attitudes positives associées aux différents gestes, les habitudes ainsi que certains éléments du contexte qui sont facilitants. Les freins sont quant à eux liés aux perceptions négatives des autres face à divers comportements hors normes, aux attitudes négatives ainsi qu’à plusieurs facteurs contextuels empêchant l’adoption de certains comportements. Une analyse multicritère a permis d’évaluer plusieurs mesures applicables par la ville de Montréal en s’appuyant sur les données des entretiens ainsi que sur les objectifs de la ville. Les résultats de l’analyse pointent vers l’interdiction de la distribution d’articles de plastique à usage unique, l’augmentation des services de la ville en matière de collecte séparée des matières résiduelles, la mise en place d’un programme d’accompagnement zéro déchet accessible à toutes et à tous ainsi que l’élaboration et la diffusion de campagnes d’information, de sensibilisation et d’éducation. Il est également recommandé d’investir afin de mieux connaître les motivations et les freins de la totalité de la population ainsi que d’utiliser une combinaison de mesures pour entraîner de meilleurs résultats.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Myriam Lalondefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectZéro déchetfr
dc.subjectVille de Montréalfr
dc.subjectComportement proenvironnementalfr
dc.subjectChangement de comportement individuelfr
dc.subjectGestion des matières résiduellesfr
dc.titleMesures applicables par la ville de Montréal pour inciter les citoyennes et les citoyens à tendre vers le zéro déchetfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Myriam Lalonde
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Myriam Lalonde