Show simple document record

dc.contributor.advisorRancourt, Denis
dc.contributor.advisorDesrochers, Alain
dc.contributor.authorZhang, Tongfr
dc.date.accessioned2020-10-17T14:56:07Z
dc.date.available2020-10-17T14:56:07Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2020-10-17
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17670
dc.description.abstractL’objectif de cette étude de lit était de déterminer si supporter le corps avec un lit procurant une répartition de forces égale à sa propre distribution de poids permettrait un meilleur confort. Pour ce faire, un lit instrumenté muni de 40 lattes indépendantes actionnées verticalement a nouvellement été développé. En y intégrant un système de mesure des forces de support, un asservissement direct des forces de support est réalisé. Sur ce lit instrumenté, des répartitions cibles personnalisées (Data-Driven et modèle photogrammétrie) et des répartitions cibles génériques (des mannequins 50e percentile homme et femme) étaient présentées à 28 sujets couchés sur le dos. Chaque sujet rapportait le classement de ses préférences vis-à-vis les quatre cibles de répartitions de forces. Un indicateur de confort quantitatif, appelé erreur de poids (Weight Mismatch), a été calculé pour quantifier la disparité entre la répartition réelle des forces mesurées et la distribution de poids cranio-caudal du sujet. Les résultats montrent que les cibles personnalisées de répartition des forces de support étaient subjectivement préférées à leurs homologues génériques. De plus, ces cibles personnalisées de répartition des forces de support généraient des erreurs de poids plus faibles. En examinant toutes les cibles de répartition des forces de support de tous les sujets, celles qui étaient subjectivement préférées corrélaient systématiquement avec les plus petits résultats d’erreurs de poids. Selon ces résultats, la personnalisation de la répartition des forces de support selon la distribution de poids cranio-caudal de l’individu assurerait un confort supérieur. Le cadre de cette étude s’est concentré sur le décubitus dorsal (couché sur le dos), mais ce lit instrumenté pourrait également servir pour étudier le décubitus latéral ou ventral. Par ailleurs, à ce stade-ci de la recherche, la méthodologie expérimentale s’est penchée sur le support à court terme (1 h) plutôt que sur une nuit complète.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Tong Zhangfr
dc.subjectConfort quantitatiffr
dc.subjectConfort subjectiffr
dc.subjectAnthropométriefr
dc.subjectLit instrumentéfr
dc.subjectDécubitus dorsalfr
dc.titlePersonnalisation de la répartition des forces de support d’une surface de lit pour un confort optimal en décubitus dorsalfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc. A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record