Show simple document record

dc.contributor.advisorLanctôt, Nadine
dc.contributor.authorLemieux-Beaulieu, Camillefr
dc.date.accessioned2014-05-02T13:30:20Z
dc.date.available2014-05-02T13:30:20Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/175
dc.description.abstractLa présente recherche s’intéresse au lien entre les problèmes de comportement à l’adolescence et la violence psychologique et physique envers le partenaire intime commise au tournant de l’âge adulte par les jeunes femmes ayant été hébergées en centre de réadaptation à l’adolescence. À la lumière de la littérature existante, il semble clair qu’il existe un lien entre les problèmes de comportements à l’adolescence et la violence agie entre partenaires intimes au tournant de l’âge adulte. Or, il n’existe qu’un nombre limité d’études longitudinales s’étant intéressées à ce sujet spécifiquement chez les jeunes femmes ou ayant traité les sexes de façon distincte. La façon dont les problèmes de comportement ont été mesurés pose également problème puisqu’elle n’est pas constante d’une étude à l’autre, elle ne précise souvent pas les comportements mesurés et permet encore moins de cerner quels comportements distincts sont les plus prédictifs. Quant à la violence envers partenaire intime, les chercheurs se sont intéressés presqu’exclusivement à cette variable sous sa forme physique. De surcroit, bien que les théories criminologiques développementales précisent que l’analyse en terme de trajectoires mérite un intérêt particulier, peu de chercheur se sont intéressés à ce type d’analyse. Le présent projet a pour ambition de tenter de remédier à ces lacunes en proposant un devis longitudinal et en s’intéressant à un échantillon composé de 93 jeunes femmes ayant été hébergées en centre de réadaptation à l’adolescence sous le couvert de la Protection de la jeunesse. Les objectifs sont de (1) décrire l’ampleur de la violence psychologique et physique perpétrée par les jeunes femmes envers leurs partenaires intimes au tournant de l’âge adulte (2) examiner si l’âge d’apparition des problèmes de comportement est prédictif de la violence physique et psychologique perpétrée par les jeunes femmes envers leurs partenaires intimes au tournant de l’âge adulte (3) établir la force des relations entre les trajectoires des problèmes de comportement rapportés à l’adolescence et la violence physique et psychologique perpétrée par les jeunes femmes envers leurs partenaires intimes au tournant de l’âge adulte (4) examiner l’apport prédictif des trajectoires des problèmes de comportement rapportés à l’adolescence sur la violence physique et psychologique perpétrée par les jeunes femmes envers leurs partenaires intimes au tournant de l’âge adulte, en contrôlant pour les antécédents de maltraitance physique et psychologique (5) déterminer si la force de ces relations varie selon la nature des problèmes de comportement. Divers questionnaires auto-rapportés ont été complétés par les filles tout au long de l’adolescence concernant la violence physique, relationnelle et verbale, la consommation de psychotropes, les vols, les activités sexuelles à risque et l’association à des gangs de rue. De ces données, des trajectoires développementales ont pu être créées. Au tournant de l’âge adulte, un questionnaire comprenant 38 items et bâti par Lavoie, Dufort, Hébert et Vézina (1997) a été administré aux jeunes femmes concernant la violence psychologique et physique commise envers leur partenaire intime. Des analyses statistiques (descriptives, corrélations de Pearson, régressions binomiales négatives) ont été effectuées afin d’atteindre les objectifs de recherche fixés. Les résultats démontrent que les jeunes femmes sont davantage portées à utiliser la violence psychologique que la violence physique envers leur partenaire intime. Il appert également qu’il existe un lien entre l’apparition en bas âge des problèmes de comportement et une plus grande variété des gestes de violence commis envers le partenaire intime. Au-delà de l’âge d’apparition des problèmes de comportements, les trajectoires de persistance des problèmes de comportements sont associées à la variable dépendante, surtout en ce qui concerne la violence physique envers le partenaire intime. En effet, cela peut augmenter jusqu’à deux à trois fois la variété des gestes commis au tournant de l’âge adulte. Enfin, la persistance de la consommation de drogues et d’alcool est le comportement qui ressort comme étant le plus fortement lié autant à la violence psychologique que physique envers le partenaire intime. Du côté de la violence physique commise envers le partenaire intime, le lien avec la persistance de la violence physique à l’adolescence semble également solide. De telles conclusions pourraient permettre de sensibiliser la population à l’existence et à l’ampleur de la problématique. Le souci de pouvoir offrir une meilleure connaissance du lien prédictif entre les variables étudiées est également présent. Enfin, cette recherche permet d’offrir des pistes de solution concernant la prévention de la violence commise envers le partenaire intime qui pourraient avoir des retombées au plan de pratique.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Camille Lemieux-Beaulieufr
dc.subjectProblèmes de comportement à l’adolescencefr
dc.subjectViolence psychologiquefr
dc.subjectViolence conjugalefr
dc.subjectProtection de la jeunessefr
dc.subjectViolence physiquefr
dc.titleLa violence entre partenaires intimes agie par les jeunes femmes: l’apport prédictif des trajectoires de problèmes de comportement à l’adolescencefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePsychoéducationfr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record