Show simple document record

dc.contributor.advisorL'Espérance, André
dc.contributor.authorHouiel, Fabienne
dc.date.accessioned2020-09-18T17:08:55Z
dc.date.available2020-09-18T17:08:55Z
dc.date.created1995
dc.date.issued1995
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17551
dc.description.abstractIl n'existe pas à l'heure actuelle d'étude permettant d'établir des règles simples et pratiques pour la mise au point de systèmes de contrôle multicanaux dans les conduits circulaires. En effet, il existe un système monocanal commercialisé mais qui permet seulement de contrôler le premier mode d'un conduit circulaire. Au niveau de la recherche, les études portent sur des systèmes multicanaux dans des conduits rectangulaires[1] [2] [3] [4]. Une relation entre le nombre de modes à contrôler et le nombre de microphones à utiliser a été établie. Le but de cette étude est de contribuer à l'élaboration d'un système de contrôle actif multicanal pour contrôler les modes supérieurs dans les conduits circulaires. Un modèle théorique capable de prédire le champ de pression acoustique créé par une source de bruit placée dans un conduit circulaire, aux parois rigides, fermé à une extrémité et ouvert et bafflé à l'autre est présenté. Ce modèle est validé en comparant les champs de pression théoriques et expérimentauxdans une section du conduit. Les positions optimales des microphones d'erreur sont déterminées à l'aide d'un algorithme KMOYEN, afin de simuler un processus de contrôle actif multicanal. Les niveaux d'atténuations du bruit, théoriques et expérimentaux, obtenus après contrôle, sont comparés en fonction du nombre de microphones utilisés. Les résultats permettent de donner des indications sur le nombre de modes qui peuvent être contrôlés pour un nombre de microphones et de sources donné. Il est à noter que la relation entre le nombre de modes propagatifs à contrôler n'est pas aussi simple que celle utilisée pour le contrôle multicanal dans les conduits rectangulaires. Finalement, des résultats expérimentaux permettent de valider les positions des microphones dans la section et montrent que l'atténuation du bruit obtenue pour différentes positions des plans microphoniques et des plans sources est la même pour un nombre de microphones donné.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Fabienne Houiel
dc.subjectAcoustique appliquée
dc.subjectMachines
dc.subjectBruit
dc.titleModélisation du champ de pression et simulation de contrôle actif multicanal dans un conduit circulaire
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineGénie mécanique
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc. A.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record