Show simple document record

dc.contributor.advisorPaultre, Patrick
dc.contributor.authorAzmi, Malika
dc.date.accessioned2020-09-17T15:34:42Z
dc.date.available2020-09-17T15:34:42Z
dc.date.created1994
dc.date.issued1994
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17524
dc.description.abstractLes barrages en béton ne sont pas des structures monolithiques mais présentent des discontinuités inhérentes aux phases de construction tels que les joints de contraction verticaux. Ces joints représentent des plans de faiblesse dans les barrages en béton lorsqu'ils sont soumis à des efforts de traction et/ou de cisaillement. Malgré la présence de ces discontinuités, les barrages en béton sont souvent supposés répondre monolithiquement dans des analyses dynamiques linéaires. Cependant une analyse linéaire engendre, généralement, de fortes contraintes de traction qui normalement ne peuvent pas être supportées par les joints de contraction. En réalité, ceux-ci s'ouvrent et se ferment durant un tremblement de terre en libérant les contraintes de traction horizontales et en permettant une redistribution des forces. Une analyse dynamique non linéaire des barrages en béton qui tiendrait compte de la présence de ces joints de contraction serait plus réaliste et permettrait de déterminer leur comportement et leur effet sur la stabilité et la réponse dynamique de ces barrages. Dans cette thèse, un élément-joint a été développé pour représenter le mouvement dynamique des joints de contraction verticaux dans les barrages en béton. Cet élément est capable de représenter l'ouverture et la fermeture partielles du joint dans son plan normal ainsi que les déplacements dans son plan tangent. L'ouverture et la fermeture du joint sont régies par un critère sur la contrainte normale et les déplacements tangentiels sont régis par le critère de frottement de Mohr-Coulomb. Ce modèle constitutif de joint a été incorporé dans un programme par éléments finis ADAPC92, conçu pour l'analyse des barrages voûtes, et qui a été appliqué, dans cette thèse, au barrage-voûte du Big Tujunga. Ce modèle constitutif de joint a aussi été introduit dans le programme GDAP92, élaboré pour analyser le comportement des joints de contraction verticaux dans les barrages-poids en béton. Le programme GDAP92 a été appliqué au barrage-poids Outardes 3. En plus des analyses dynamique et thermique des barrages en béton, les programmes ADAPC92 et GDAP92 permettent d'effectuer une analyse énergétique afin d'évaluer la quantité d'énergie dissipée dans les joints de contraction lors d'un tremblement de terre. L'analyse du barrage-voûte du Big Tujunga a démontré, que la prise en considération du cisaillement dans les joints de contraction réduit les contraintes de traction dans les voûtes et augmente celles-ci dans les consoles surtout dans la face aval, que trois joints sont suffisants pour représenter le comportement des joints dans le barrage, et que 15 % de l'énergie totale est dissipée dans les joints de contraction. L'application au barrage-poids Outardes 3 a démontré, que l'introduction des joints de contraction dans l'analyse réduit les contraintes de traction horizontales et augmente celles verticales mais d'une manière moins importante que dans le cas des barrages-voûtes, qu'un refroidissement du barrage de -15 °C produit une ouverture plus importante des joints qu'un chargement dynamique de 0.60 g, et que l'énergie sismique est principalement dissipée par l'amortissement visqueux.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Malika Azmi
dc.subjectBarrages en béton
dc.titleAnalyse dynamique tridimensionnelle des barrages en béton incluant la non-linéralité des joints de contraction
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineGénie civil
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record