Show simple document record

dc.contributor.advisorAtalla, Noureddinefr
dc.contributor.advisorGéradin, Michelfr
dc.contributor.authorPaquay, Stéphanefr
dc.date.accessioned2014-05-15T12:27:41Z
dc.date.available2014-05-15T12:27:41Z
dc.date.created2002fr
dc.date.issued2002fr
dc.identifier.isbn0612805417fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/1738
dc.description.abstractD'une manière générale, nous pouvons dire que l'objectif principal de la thèse réside dans la conception d'une méthodologie de résolution efficace de systèmes vibro-acoustiques intérieurs et extérieurs en couplage fort. La modélisation de systèmes vibro-acoustiques réels nécessite beaucoup de ressources informatiques tant au niveau du calcul qu'au niveau de l'espace mémoire. Avec la montée en puissance des ordinateurs, bon nombre d'applications industrielles peuvent enfin être simulées. Des techniques de modélisation avancées comme la méthode p [17] appliquée aux cavités acoustiques sont très efficaces et permettent aussi une augmentation du degré de raffinement d'un problème vibro-acoustique, à puissance machine équivalente, bien entendu. Au niveau des techniques de résolution, les choses peuvent probablement encore évoluer. Actuellement, la résolution directe du problème aux valeurs propres des systèmes structure-cavité se fait généralement par la formulation mixte en potentiel des déplacements/pression selon l'argument que seuls les algorithmes symétriques de résolution sont efficaces. Toutefois, bon nombre d'algorithmes non-symétriques jouissant de très bonnes performances ont été développés aux cours des dernières années (bi-itération, Lanczos nonsymétrique,...). Ainsi, nous avons développé un algorithme de recherche de solutions propres adapté à la formulation non-symétrique et comparé ses performances à celui de la formulation mixte symétrique. Dans le cadre des méthodes modales, les bases découplées sont largement utilisées industriellement pour la résolution des systèmes structure-cavité en excitation forcée. Cependant, la précision dépend fortement du nombre de modes découplés pris en compte quand le couplage est fort. L'utilisation de la base couplée semble dès lors plus judicieuse. Des méthodologies de projection dans la base couplée doivent donc être implémentées. Pour le rayonnement acoustique externe, la méthode variationnelle des éléments de frontière reste la plus utilisée. Toutefois, le caractère plein du système matriciel résultant pose de réelles difficultés pour la résolution de systèmes de grande taille. Cette limitation pourra être levée par l'utilisation d'un algorithme itératif [2] en lieu et place de la méthode de résolution directe. Par ailleurs, la méthode variationnelle reste très lente si le maillage présente peu de régularité".--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Stéphane Paquayfr
dc.titleDéveloppement d'une méthodologie de simulation numérique pour les problèmes vibro-acoustiques couplés intérieurs/extérieurs de grande taillefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineGénie mécaniquefr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record