Show simple document record

dc.contributor.advisorWebster, Alain
dc.contributor.authorLégaré-Hains, Elisefr
dc.date.accessioned2020-08-27T15:28:00Z
dc.date.available2020-08-27T15:28:00Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2020-08-27
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17310
dc.description.abstractL’objectif de cet essai est d’analyser l’influence des gouvernements et des consommateurs sur la transformation de l’industrie alimentaire vers un modèle plus écoresponsable. En effet, alors que le système alimentaire actuel entraîne plusieurs externalités sur l’environnement, d’autres systèmes alimentaires alternatifs et plus durables se mettent également en place. Il sera ici question de ce que l’auteur appelle les mécanismes d’influence. Ceux-ci comportent les actions mises en place par le gouvernement à l’échelle nationale et provinciale et par les consommateurs pour influencer l’industrie à développer ces systèmes alimentaires alternatifs. Ces nouveaux systèmes permettent d’alléger les impacts de l’industrie alimentaire sur l’environnement. Suite à une analyse des impacts environnementaux de ces systèmes alimentaires alternatifs, l’auteur a pu recommander des pistes pour optimiser encore davantage ces mécanismes d’influence qui entraîne un changement dans l’industrie alimentaire. Ces recommandations permettent d’améliorer encore plus ces mécanismes d’influences pour qu’ils engendrent un plus grand impact sur la manière dont l’industrie modifie ses pratiques. Entre autres, le gouvernement se doit d’accorder plus d’importance et de financement pour permettre la réduction de l’utilisation des pesticides et la progression de l’agriculture biologique. Il doit également adapter ses différents messages et programmes de soutien à tout type de citoyen. Il doit faciliter une cohérence entre tous ses mécanismes d’influence et toutes ses parties prenantes et ceux-ci doivent considérer davantage les impacts du système alimentaire sur l’environnement. Pour ce qui est des consommateurs, ils doivent faire de la protéine végétale le centre de leur alimentation, minimiser le gaspillage alimentaire et l’achat d’emballage jetable, acheter local et de saison ainsi que biologique lorsque possible. Aussi, ils se doivent de revendiquer davantage de support du gouvernement et de changement au sein des commerces. En conclusion, le gouvernement et les consommateurs ont une réelle influence sur l’industrie alimentaire, qui répond la plupart du temps à leurs attentes. Les mécanismes d’influence sont de gros moteurs de changement, et les acteurs doivent continuer de les utiliser pour développer ces systèmes alimentaires alternatifs et durables.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Elise Légaré-Hainsfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/*
dc.subjectIndustrie alimentairefr
dc.subjectSystèmes alimentairesfr
dc.subjectSystèmes alimentaires alternatifsfr
dc.subjectDurablefr
dc.subjectGouvernementfr
dc.subjectConsommateursfr
dc.subjectFAOfr
dc.titleL'influence du gouvernement et des consommateurs dans la modification de l'industrie alimentaire vers l'écoresponsabilitéfr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Elise Légaré-Hains
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Elise Légaré-Hains