Show simple document record

dc.contributor.advisorChabot, Benoît
dc.contributor.authorVennin-Rendos, Hervéfr
dc.date.accessioned2020-05-22T15:12:03Z
dc.date.available2020-05-22T15:12:03Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2020-05-22
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17062
dc.description.abstractL’épissage alternatif est un processus finement régulé qui permet de générer une grande variété d’ARNm. Il est l’une des sources de la diversité du protéome. Il permet ainsi de produire, à partir d’un nombre limité de gènes, une multitude de protéines avec des fonctions différentes et même antagonistes. De plus, il a un rôle dans des processus cellulaires importants tels que l’apoptose, la prolifération, la différenciation, la migration et la survie dans des conditions de stress. Les conséquences de la dérégulation de l’épissage alternatif sont critiques et peuvent entraîner des défauts reliés à de nombreuses maladies comme le cancer. De plus, ces perturbations vont souvent toucher l’épissage alternatif des gènes apoptotiques. Au vu de son rôle crucial dans le processus de l’apoptose, le gène Bcl-x a été l’objet d’une grande attention depuis de nombreuses années. Ce gène donne deux variants pro- et anti-apoptotique: Bcl-xS et Bcl-xL. Dans notre laboratoire, l’étude de Bcl-x a permis d’entrevoir les mécanismes par lesquels le choix entre les deux isoformes est déterminé et de découvrir plusieurs facteurs et éléments d’épissage impliqués. Dans ce travail, nous avons poursuivi ces recherches avec trois approches pour tenter d’approfondir les connaissances sur l’épissage alternatif. Dans une première partie, l’idée a été de comprendre la mécanique combinatoire entre des facteurs d’épissage dans la régulation d’un site en partant de l’exemple de Bcl-x. Ainsi les séquences de liaison de 4 protéines (RNPS1, eIF4A3, hnRNP K et hnRNP F/H) ont été insérés autour d’un site d’épissage dans un minigène pour ensuite effectuer des essais d’épissages in vitro et in vivo. L’objectif est ainsi de pouvoir créer une base de données indiquant pour une combinaison de protéine l’impact sur l’épissage. Nous avons observé que ce système fonctionne puisque les insertions modulent l’épissage mais que les changements diffèrent selon l’essai. De plus, les résultats obtenus ne correspondent pas à ceux observés avec Bcl-x, indiquant ainsi que le modèle proposé a ses limites et qu’il reste à améliorer. Dans la deuxième partie, nous avons étudié l’impact de deux drogues (oxaliplatin et staurosporine) sur 57 événements d’épissage alternatif dans les trois lignées cellulaires HEK293, HCT116 et HIEC. Le but étant d’étudier à quels niveaux ces drogues affectent l’épissage et de voir si les effets différents observés avec les drogues entre lignée cellulaire pour Bcl-x pouvaient se retrouver pour d’autres événements et avec d’autres lignées. À la suite du traitement à la staurosporine, aucun événement en commun n’a été identifié entre les trois lignées. Avec l’oxaliplatin, nous avons isolé quatre événements d’épissage modulés, soit Bclx, AURKA, INCENP et PPP3CB. Ces derniers sont affectés de la même manière entre les lignées mais avec des amplitudes différentes. Aussi, INCENP a été le seul affecté presque partout, sauf dans les cellules HIEC traitées à la staurosporine. Finalement, dans une dernière partie, nous nous sommes penchés sur les relations entre l’épissage alternatif des 57 événements précédents et la chromatine. Nous avons testé 14 composés affectant l’état de la chromatine en traitant ou non avec l’oxaliplatin. L’hypothèse a été que ces composés pouvaient affecter les événements et modifier l’effet de l’oxaliplatin permettant ainsi d’améliorer notre connaissance sur son action. Aucun effet important n’a été observé avec les composés utilisés seuls. En revanche, avec l’oxaliplatin, certains composés augmentent son effet sur l’épissage (JQ1 et BAY-850) et d’autres le diminuent (GSK8814, BAZ2 et SGCBP30). À terme, ce projet contribue à l’ensemble de travaux ayant pour but d’améliorer les traitements anticancéreux en tentant de les rendre plus spécifiques. En effet, grâce à une meilleure connaissance des facteurs impliqués dans chaque cancer, il sera possible de mieux les cibler.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Hervé Vennin-Rendosfr
dc.subjectÉpissage alternatiffr
dc.subjectBcl-xfr
dc.subjectProtéines de liaison à l’ARNfr
dc.subjectMécanique combinatoirefr
dc.subjectOxaliplatinfr
dc.subjectStaurosporinefr
dc.subjectChromatinefr
dc.titleÉtude des mécanismes de régulation de l’épissage alternatiffr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineMicrobiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record