Show simple document record

Other titre : Detection of acute glomerular injury in the hypertensive disorders of pregnancy

dc.contributor.advisorCôté, Anne-Marie C.
dc.contributor.advisorGeraldes, Pedro Miguel
dc.contributor.authorBouchard, Mariliefr
dc.date.accessioned2020-05-14T14:21:29Z
dc.date.available2020-05-14T14:21:29Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2020-05-14
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/17024
dc.description.abstractLes femmes enceintes atteintes d’hypertension artérielle chronique (HTAc) sont plus à risque de prééclampsie. La prééclampsie est caractérisée par l'apparition d'une hypertension artérielle et d'une protéinurie. Chez les femmes avec une hypertension pré-existante, le diagnostic de la prééclampsie réprésente un plus grand défi. De nouveaux biomarqueurs sont nécessaires pour éclairer le diagnostic de la prééclampsie. Parmi ceux-ci, la présence dans l’urine de podocytes (podocyturie) ainsi que l’albuminurie, plus spécifiques à l’atteinte glomérulaire que la protéinurie, semblent prometteurs. Des facteurs angiogéniques sont aussi impliqués dans la prééclampsie, tel le facteur de croissance placentaire (PlGF), qui peut se mesurer dans l’urine. Notre objectif était de documenter l’évolution en grossesse des biomarqueurs glomérulaires (albuminurie et podocyturie) et vasculaire (PlGF urinaire) de la prééclampsie chez des femmes atteintes d’HTAc et chez des femmes avec une grossesse normale, pour ensuite les comparer. Dans cette étude longitudinale, 27 femmes avec HTAc et 44 femmes avec grossesse normale ont été recrutées avant 20 semaines de grossesse et suivies à 4 reprises, soit à 20, 28, 32, 36 semaines. À chaque visite, un échantillon d’urine a été collecté et la tension artérielle a été mesurée. La protéinurie et l’albuminurie ont été mesurées au laboratoire hospitalier du CHUS. Le PlGF urinaire (ELISA) et la podocyturie (PCR quantitative pour podocine) ont été mesurés au laboratoire de recherche. Les résultats démontrent que la protéinurie est restée sous le seuil de détection et n’a pas augmenté au cours de la grossesse dans les deux cohortes. L’albuminurie a augmenté au fil de la grossesse chez les femmes avec HTAc et était significativement plus élevée que chez les femmes avec grossesse normale, chez qui celle-ci est demeurée stable et sous le seuil de détection. La podocyturie a semblé diminuer en fin de grossesse chez les femmes avec HTAc contrairement aux femmes avec grossesse normale, chez qui celle-ci a légèrement augmenté. Le PlGF est connu pour augmenter jusqu’au début du 3e trimestre, puis diminuer jusqu’à l’accouchement. Chez les femmes avec HTAc, le sommet de PlGF est survenu significativement plus tôt en grossesse que chez les femmes avec grossesse normale (29,4 vs 31,1 semaines, p=0,003). Finalement, la poursuite du recrutement permettra d’obtenir une plus grande cohorte de femmes avec HTAc afin de comparer l’évolution des biomarqueurs chez ces femmes à celles qui développeront une prééclampsie surajoutée et ainsi évaluer leur potentiel diagnostique et pronostique dans cette population.fr
dc.description.abstractPregnant women with chronic hypertension (cHTN) are at higher risk of preeclampsia. Preeclampsia is characterized by the onset of high blood pressure and proteinuria. In women with pre-existing hypertension, the diagnosis of preeclampsia presents a greater challenge. New biomarkers are needed to help the diagnosis of preeclampsia. Among these, the presence in the urine of podocytes (podocyturia) as well as albuminuria, which are more specific to glomerular injury than proteinuria, seem promising. Angiogenic factors are also involved in preeclampsia, such as the placental growth factor (PlGF), which can be measured in the urine. Our goal was to document the evolution in pregnancy of the glomerular (albuminuria and podocyturia) and vascular (urinary PlGF) biomarkers of preeclampsia in women with cHTN and in women with normal pregnancy, and then to compare their evolution. In this longitudinal study, 27 women with cHTN and 44 women with normal pregnancy were recruited before 20 weeks of gestation and followed up 4 times, at 20, 28, 32, 36 weeks. At each visit, a urine sample was collected and blood pressure was measured. Proteinuria and albuminuria were measured in the CHUS hospital laboratory. Urinary PlGF (ELISA) and podocyturia (quantitative PCR for podocin) were measured in the research laboratory. The results show that proteinuria remained below the detection threshold and did not increase during pregnancy in the two cohorts. Albuminuria increased during pregnancy in women with cHTN and was significantly higher than in women with normal pregnancy, in whom it remained stable and below the detection threshold. Podocyturia appeared to decrease in late pregnancy in women with cHTN, unlike women with normal pregnancy, in whom it increased slightly. PlGF is known to increase until the start of the 3rd trimester and then decrease until delivery. In women with cHTN, the peak of PlGF occurred significantly earlier in pregnancy than in women with normal pregnancy (29.4 vs 31.1 weeks, p = 0.003). Finally, continuing recruitment will help obtain a larger cohort of women with cHTN in order to compare the evolution of biomarkers in these women with those who will develop superimposed preeclampsia and thus assess their diagnostic and prognostic potential in this population.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marilie Bouchardfr
dc.rightsAttribution - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.5/ca/*
dc.subjectHypertension artérielle chroniquefr
dc.subjectAlbuminuriefr
dc.subjectPlGFfr
dc.subjectPodocyturiefr
dc.subjectPrééclampsiefr
dc.subjectGrossessefr
dc.subjectChronic hypertensionfr
dc.subjectAlbuminuriafr
dc.subjectPodocyturiafr
dc.subjectPreeclampsiafr
dc.subjectPregnancyfr
dc.titleDétection de l’insulte glomérulaire dans les troubles hypertensifs de la grossessefr
dc.title.alternativeDetection of acute glomerular injury in the hypertensive disorders of pregnancyfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhysiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Marilie Bouchard
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Marilie Bouchard