Show simple document record

dc.contributor.advisorJones, J. Peter
dc.contributor.authorPoulin, André
dc.date.accessioned2020-04-17T19:58:46Z
dc.date.available2020-04-17T19:58:46Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.isbn0315819502
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16863
dc.description.abstractLa déshydratation des boues constitue un des procédés les moins étudiés dans le domaine de la séparation solide-liquide. Ces travaux de recherche visent à expliquer les phénomènes et les modèles régissant un nouveau système de déshydratation des boues résiduaires par le pressoir rotatif. Cet appareil fait partie des équipements qui peuvent essorer les suspensions mécaniquement, en plus de les filtrer, tels que les filtres-presses, filtres à bandes presseuses et autres. La compréhension des mécanismes d'écoulement, de filtration et d'essorage des boues, a permis d'élaborer un modèle pour simuler les pressions appliquées sur le média poreux, et concevoir les principaux éléments de la machine. Des essais expérimentaux ont été réalisés à l'échelle réelle, semi-industrielle et de laboratoire, afin de vérifier et valider la modélisation du procédé. Cette analyse a été effectuée sur des boues domestiques et industrielles représentatives en environnement. Les résultats des essais ont démontré que cette approche heuristique était possible et valable pour atteindre les objectifs fixés, mais en rendant le modèle semi-empirique. Les équations constitutives de base des théories existantes, s'appliquent au pressoir rotatif pour la phase de filtration, mais pas pour celle d'essorage. Cette recherche a démontré qu'il fallait considérer les forces de frottement et les contraintes de cisaillement, appliquées sur le gâteau par les tamis du canal périphérique, pour réussir à prédire les rendements de siccité, d'extraction et de production du procédé, et pour dimensionner l'appareil de déshydratation. Une nouvelle méthode a été proposée pour évaluer et mesurer les coefficients de frottement et la résistance ultime au cisaillement du gâteau. Les conclusions de cette étude permettront aux ingénieurs de concevoir le procédé sur une base rationnelle, sans nécessiter des essais-pilotes à l'échelle réelle. L'emploi du modèle appuyé sur des tests reproductibles de caractérisation numérique des boues, et des essais rigoureux à l'échelle réduite en laboratoire, constitueront une méthode de design fiable dans l'avenir.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© André Poulin
dc.subjectBoues d'épuration
dc.subjectSéchage
dc.titleÉtude des phénomènes et modèles régissant un nouveau procédé de déshydratation des boues résiduaires
dc.typeThèse
tme.degree.disciplineGénie chimique
tme.degree.grantorFaculté de génie
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record