Show simple document record

dc.contributor.advisorJulien, Serge
dc.contributor.authorGrenier, Nancy
dc.date.accessioned2020-04-17T13:27:53Z
dc.date.available2020-04-17T13:27:53Z
dc.date.created1992
dc.date.issued1992
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16825
dc.description.abstractLe problème des pneus hors d'usage n'est pas nouveau. Depuis de nombreuses années et encore aujourd'hui, le moyen d 'élimination le plus fréquent est leur entreposage dans des dépôts. Il existe pourtant différents modes de gestion des pneus hors d'usage. Le rechapage du pneu est une technologie qui est pratiqué depuis plusieurs années. Cette technique permet de prolonger la vie utile du pneu en appliquant une semelle neuve au pneu usé. Le rechapage du pneu de camion est le plus pratiqué. Par contre, l'arrivée du pneu radial sur le marché a considérablement diminué le nombre de pneus d'automobile rechapés. En effet, le pneu radial offre des conditions de longévité plus longue et son rechapage est devenu plus difficile. En 1991, sur la production totale de pneus rechapés, le rechapage du pneu d'automobile ne représentait que 7 % du total en comparaison à 83 % pour les pneus de camions. Le recyclage consiste en un deuxième mode de gestion des pneus hors d'usage. Le recyclage des pneus permet d'en récupérer le caoutchouc et de la recycler dans d'autres produits. Il existe plusieurs méthodes de recyclage des pneus. Les technologies primaires consistent à réduire la taille des pneus de façon mécanique (déchiqueteuse) ou à l'aide de la cryogénie (dans l'azote liquide). Les sous-produits générés sont des morceaux de pneus déchiquetés ou de la poudrette de caoutchouc. Les technologies secondaires utilisent des procédés chimiques, thermiques et/ou mécaniques pour transformer les pneus hors d'usage. Parmi ces procédés, notons la pyrolyse qui sous l'effet de la chaleur et en absence d'oxygène (ou à faible concentration) permet de récupérer du noir de carbone, de l'huile, des gaz, de l'acier et des fibres à partir des pneus. Un autre procédé est l'asphaltage qui incorpore des morceaux de pneus déchiquetés ou de la poudrette de caoutchouc dans des mélanges asphaltiques pour sceller ou paver les routes. Finalement, le mode de gestion le plus prometteur pour la gestion des pneus hors d'usage est la valorisation énergétique. Cette dernière consiste à brûler les pneus dans le but de récupérer leur valeur calorifique. En effet, les pneus hors d'usage possèdent un potentiel calorifique de 35 000 J/G qui est plus élevé que celui du bois (22 000 J/G) et celui du charbon (25 000 J/G). Étant donné leur haut pouvoir calorifique, les pneus hors d'usage peuvent très bien être utilisés comme combustibles dans les cimenteries, les usines de cogénération et les industries de pâtes et papiers.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Nancy Grenier
dc.subjectPneus
dc.subjectRechapage
dc.subjectRecyclage
dc.titleLa gestion des pneus hors d'usage au Québec
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durable
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Env.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record