Show simple document record

dc.contributor.advisorBardati, Darren
dc.contributor.authorBourduas, Laurencefr
dc.date.accessioned2020-03-10T14:12:59Z
dc.date.available2020-03-10T14:12:59Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2020-03-10
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16767
dc.description.abstractLes changements climatiques, le colonialisme et les politiques alimentaires comptent parmi les facteurs affectant la sécurité alimentaire dans le Nord canadien, qui présente un taux des plus élevés au pays. L’apport en aliments industriels représente plus de 70 % de la diète des communautés autochtones au Canada, ce qui laisse entre 11 et 20 % de l’apport nutritionnel qui provient de sources locales. Dans cette optique, la souveraineté alimentaire permet d’autonomiser les communautés les plus vulnérables en leur accordant le droit à définir leur propre système alimentaire culturellement approprié. Alors que l’agriculture est peu développée dans le Nord, les initiatives agricoles s’y multiplient dans une perspective de souveraineté alimentaire et de résilience face aux changements climatiques. L’objectif principal de cet essai est donc d’évaluer le niveau de contribution actuel et potentiel des initiatives agricoles pour assurer la souveraineté alimentaire dans le Nord du Canada. À cette fin, les initiatives déployées au Yukon, aux Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut ont été soulevées et évaluées selon les piliers de la souveraineté alimentaire. D’une part, l’étude a permis de constater que les initiatives agricoles basées sur la communauté renforcent la souveraineté alimentaire, soutenant l’éducation et l’accès à des aliments sains. Elle a également établi que, si les politiques jouent un rôle fondamental pour le développement de telles initiatives, elles sont peu adaptées au contexte nordique et un manque de ressources ne permet pas leur déploiement à plus grande échelle. Un écart entre les ressources allouées entre chaque territoire a finalement été observé, relevant d’efforts gouvernementaux et de conditions socioéconomiques disparates qui affectent la sécurité alimentaire. En ce sens, les territoires sont appelés à élaborer une stratégie alimentaire adaptée aux besoins locaux et orientée vers la communauté, tout en favorisant une collaboration entre l’ensemble des acteurs du système alimentaire. Entre autres, l’intégration des peuples autochtones dans les décisions politiques de haut niveau est essentielle afin de mieux évaluer les besoins collectifs en matière de sécurité alimentaire. La mise en place de programmes d’éducation agricole est également nécessaire étant donné la faible exposition culturelle. Enfin, une part des fonds accordés par l’entremise du programme Nutrition Nord Canada devrait être allouée au soutien d’initiatives agricoles communautaires, de façon à assurer un approvisionnement alimentaire local et sain.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Laurence Bourduasfr
dc.subjectSouveraineté alimentairefr
dc.subjectSécurité alimentairefr
dc.subjectSystème alimentairefr
dc.subjectAgriculture nordiquefr
dc.subjectCommunauté autochtonefr
dc.subjectChangements climatiquesfr
dc.titleLes initiatives agricoles dans le Nord du Canada pour assurer la souveraineté alimentairefr
dc.typeEssaifr
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durablefr
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)fr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Env.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record