Show simple document record

Other titre : Modelling of a resilience intervention in work rehabilitation

dc.contributor.advisorCoutu, Marie-France
dc.contributor.advisorDurand, Marie-José
dc.contributor.authorDulude, Evefr
dc.date.accessioned2020-03-05T22:17:04Z
dc.date.available2020-03-05T22:17:04Z
dc.date.created2020fr
dc.date.issued2020-03-05
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16759
dc.description.abstractIntroduction : L’incapacité au travail prolongée représente un lourd fardeau pour les pays industrialisés. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) et les troubles mentaux communs (TMC) comptent parmi les causes premières d’incapacité au travail prolongée. Il est maintenant reconnu que la résilience est un concept important pour l’adaptation d’une personne à un problème de santé. Or, à notre connaissance, il n’existe aucune intervention opérationnalisée ciblant spécifiquement la résilience en réadaptation au travail pour les travailleurs ayant un TMS ou un TMC. Cette étude visait donc à développer une intervention pour soutenir la résilience des travailleurs en réadaptation au travail. Les objectifs spécifiques sont 1) Élaborer un modèle logique d’intervention sur la résilience à partir de la littérature scientifique et de la perspective de cliniciens en réadaptation au travail 2) Explorer l’acceptabilité du modèle logique d’intervention auprès de travailleurs. Méthode : Un devis multi-méthode a été réalisé pour atteindre les objectifs de cette étude. Un examen de la portée a été effectué pour déterminer les facteurs communs de résilience pour les personnes ayant un TMC et celles ayant un TMS. Une version préliminaire du modèle logique d’intervention a été développée à partir de ces facteurs. La méthode TRIAGE a ensuite été réalisée auprès de cliniciens-experts afin d’adapter l’intervention. Les cliniciens-experts ont premièrement répondu à un sondage sur la clarté, l’applicabilité, la pertinence et l’exhaustivité de l’intervention. Deuxièmement, les propositions du sondage ont été discutées lors d’un groupe de consensus avec les mêmes experts. Troisièmement, des entrevues auprès de travailleurs ayant une incapacité au travail ont été conduites pour explorer l’acceptabilité de l’intervention. Une analyse thématique des verbatim a été réalisée. Résultats : L’examen de la portée a permis d’identifier 11 facteurs communs associés à la résilience pour les personnes ayant un TMC et celles ayant un TMS. Un modèle logique d’intervention comprenant 15 objectifs, 5 activités et 44 tâches cliniques a été élaboré à partir de ces facteurs. Les cliniciens-experts en réadaptation au travail ayant des connaissances sur la résilience (n=10) ont identifié 15 énoncés sur la clarté, l’applicabilité, la pertinence ou l’exhaustivité de l’intervention qui n’ont pas fait l’objet d’un consensus et ont généré 41 propositions de modification. Le groupe de consensus a adopté 15 modifications, ce qui a permis d’obtenir une intervention finale améliorée. De façon exploratoire, l’intervention adaptée a été bien acceptée par les travailleurs (n=6) ayant déjà complété un programme de réadaptation au travail. Ils ont perçu l’intervention comme positive, pertinente, cohérente, utile et conforme à leurs valeurs. Conclusion : Un modèle logique d’intervention intégrant la résilience à la réadaptation au travail a été développé, à partir d’un processus systématique comprenant une revue de littérature ainsi que la consultation de cliniciens-experts et de travailleurs. Cette intervention est ainsi prête pour une phase ultérieure d’évaluation de son implantation et de ses effets.fr
dc.description.abstractIntroduction: Prolonged work disability is a major burden for industrialized countries. Musculoskeletal disorders (MSDs) and common mental disorders (CMDs) are among the leading causes of long-term work disability. It is now recognized that resilience is important for the adaptation of a person to a health problem. However, to our knowledge, there is no operationalized intervention specifically targeting resilience in work rehabilitation for workers with MSDs or CMDs. This study therefore aims to develop an intervention to support the resilience of workers in work rehabilitation. The specific objectives are 1) To develop a logic model of intervention on resilience based on the scientific literature and the perspective of work rehabilitation clinicians; 2) To explore its acceptability to MSDs or CMDs workers. Method: A multi-method study was performed to attain the objectives of this study. A scoping review was conducted to determine common resilience factors for people with CMDs and those with MSDs. A preliminary version of the intervention logic model was developed based on these factors. The TRIAGE method was then carried out with expert clinicians in order to adapt the intervention. Expert clinicians first completed a survey on the clarity, applicability, relevance and exhaustiveness of the intervention. Second, the survey proposals were discussed in a consensus group with the same experts. Third, interviews with workers with work disabilities were conducted to explore the acceptability of the intervention. A thematic analysis of the verbatim was carried out. Results: The scoping review identified 11 common factors associated with resilience for people with CMDs and those with MSDs. An intervention logic model with 15 objectives, 5 activities and 44 clinical tasks was developed based on these factors. Expert clinicians in work rehabilitation with knowledge on resilience (n=10) identified 15 statements on clarity, applicability, relevance or exhaustiveness that did not achieve consensus and generated 41 modification proposals. The consensus group adopted 15 modifications, resulting in an improved final intervention. In an exploratory way, the adapted intervention was well accepted by workers (n=6) who had already completed a work rehabilitation program. They perceived the intervention as positive, relevant, coherent, useful and consistent with their values. Conclusion: A logic model of intervention integrating resilience to work rehabilitation was developed, based on a systematic process that included a literature review and consultation with expert clinicians and workers. This intervention is therefore ready for a subsequent phase of evaluation of its implementation and effects.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Ève Duludefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.5/ca/*
dc.subjectRéadaptation au travailfr
dc.subjectRésiliencefr
dc.subjectModèle logiquefr
dc.subjectInterventionfr
dc.subjectTroubles musculo-squelettiquesfr
dc.subjectTroubles mentaux communsfr
dc.subjectWork rehabilitationfr
dc.subjectResiliencefr
dc.subjectLogic modelfr
dc.subjectInterventionfr
dc.subjectMusculoskeletal disordersfr
dc.subjectCommon mental disordersfr
dc.titleModélisation d’une intervention de résilience en réadaptation au travailfr
dc.title.alternativeModelling of a resilience intervention in work rehabilitationfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineRéadaptationfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Ève Dulude
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Ève Dulude