Show simple document record

dc.contributor.advisorGauthier, Michel
dc.contributor.advisorLasia, Andrzej
dc.contributor.authorBaril, Daniel
dc.date.accessioned2020-02-28T20:23:52Z
dc.date.available2020-02-28T20:23:52Z
dc.date.created1991
dc.date.issued1991
dc.identifier.isbn0315714018
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16662
dc.description.abstractLa principale difficulté des études électrochimiques en milieux résistifs vient de la chute ohmique (iR). Elle peut être minimisée par une conception adéquate de la cellule de mesure mais ne peut être totalement éliminée. Pour l'étude des électrolytes polymères solides, le développement de la cellule devient un facteur prépondérant pour la réalisation de mesures électrochimiques en milieux résistifs. C'est pourquoi nous avons développé un montage expérimental combinant la technologie des ultramicroélectrodes (UME) à celle des électrolytes polymères en films minces (≈30 µm); ces derniers étant principalement composés de polyoxyde d'éthylène (POE). Ces conditions nous permettent d'obtenir des voltampérogrammes ayant une déformation de chute ohmique très faible avec des courants de 10 ̄⁹ A pour une conductivité (σ) de 10 ̄⁵ S.cm ̄¹. Le coefficient de diffusion du ferrocène en milieu solide polymère a ainsi pu être évalué (D =1x10 ̄⁸ cm².s ̄¹ à 35°C) et la réversibilité de sa réaction vérifiée. L'étude du ferrocène a aussi démontré que la diffusion non linéaire sur les microélectrodes à disque de 125 µm de diamètre (Ø) dans un électrolyte solide aprotique est très importante; elle devient prédominante sur une électrode de Ø = 25 µm. En utilisant toujours cette technique, nous avons observé la formation d'alliages et de composés intermétalliques avec le lithium sur le platine, en plus d'évaluer le domaine de stabilité électrochimique de divers composants d'un accumulateur (électrolytes polymères, sels de support, collecteurs, etc.). Le POE n'est pas le composant qui limite la stabilité électrochimique de l'accumulateur contrairement à certains électrolytes aprotiques liquides (ex: carbonate de propylène). La stabilité d'un nouveau sel de métal alcalin, le bis-(trifluorométhylsulfonyl) imidure de lithium a été étudiée et présente un large domaine de stabilité électrochimique (4 volts à 120°C), tout en étant stable en réduction ou en contact direct avec le lithium métallique (métastable). Par contre, malgré leurs bonnes conductivités aux températures ambiantes, les réseaux copolymères contenant des fonctions uréthanne ou siloxane ont présenté une stabilité électrochimique relativement faible. La combinaison des UME et des électrolytes solides à base de POE offre maintenant la possibilité de réaliser des études électrochimiques en milieu aprotique sur un domaine de température important qui peut s'étendre de 35 à 140°c.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Daniel Baril
dc.subjectAccumulateurs
dc.subjectÉlectrolytes
dc.titleÉtude du domaine de stabilité électrochimique de composants d'un accumulateur au lithium à électrolyte solide polymère
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineChimie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record