Show simple document record

dc.contributor.advisorMichel, André
dc.contributor.authorBredin, Nathalie
dc.date.accessioned2020-02-28T14:24:31Z
dc.date.available2020-02-28T14:24:31Z
dc.date.created1991
dc.date.issued1991
dc.identifier.isbn0315761733
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16592
dc.description.abstractLes acides α-aminés α, α-disubstitués, tel l'acide α-aminoisobutyrique (Aib), ont la particularité de restreindre la liberté conformationnelle de la chaîne principale des peptides, ceci à cause du fort encombrement stérique du carbone-α. L'utilisation de ce type de résidus dans la recherche de relations structure-activité a permis de déterminer la structure adoptée par plusieurs substrats de nature peptidique lors de l'interaction avec leur site récepteur. La méthode utilisée lors de l'étude conformationnelle du résidu acide α-aminoisobutyrique a été mise au point au laboratoire. Celle-ci s'appuie sur les principes de la mécanique moléculaire classique. Cette nouvelle approche est appliquée avec le programme PEPSEA (PEPtidic SEArch). Afin d'intégrer le résidu Aib dans la génération de populations conformationnelles, nous avons, dans un premier temps, défini le champ de force avec ses coordonnées atomiques, ses paramètres géométriques et énergétiques. Cette nouvelle approche a ensuite été appliquée à un problème de relation structure-activité. Nous avons ainsi réalisé l'étude conformationnelle d'un tripeptide chimiotactique: formyl-Méthionyl-α-aminoisobutyryl-Phénylalanine. Nous comparons les résultats obtenus à ceux de l'étude effectuée sur le peptide parent formyl-Méthionyl-Leucyl-Phénylalanine et le thiopeptide formyl-Thiométhionyl -Leucyl-Phénylalanine dans lequel la rigidification est introduite par une une liaison hiopeptidique au niveau de la méthionine à la place du lien peptidique classique. cette application nous a permis de confirmer une hypothèse de conformation active pour les peptides chimiotactiques formulée à partir de l'étude des thiopeptides. Enfin, nous avons développé un modèle pour quantifier les hélicités ³10 et α de polypeptides de type N-acétyl-(α-aminoisobutyryl-Alanyl) n-N'- néthylamide (n=3, 4). Nous avons mesuré celle-ci avec un décompte défini en fonction du nombre de liaisons hydrogène intramoléculaires et de leurs positions. Nous avons pu émettre l'hypothèse que, dans des polypeptides longs (plus de 10 résidus), l'hélicité ³10 tendra à disparaitre au profit de l'hélicité α. La stabilité relative des hélices ³10 et des hélices α a aussi été étudiée pour ces 2 types de peptides. Les résultats montrent que l'hélice α est favorisée énergétiquement.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Nathalie Bredin
dc.subjectPeptides
dc.subjectStéréochimie
dc.titleRôle de l'acide α-aminoisobutyrique dans la recherche de populations conformationnelles en mécanique classique
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineChimie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record