Show simple document record

dc.contributor.advisorJolicoeur, Carmel
dc.contributor.authorDupuis, Mario
dc.date.accessioned2020-02-26T16:52:02Z
dc.date.available2020-02-26T16:52:02Z
dc.date.created1990
dc.date.issued1990
dc.identifier.isbn0315713682
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16482
dc.description.abstractLes travaux décrits dans ce mémoire visent à élucider le rôle catalytique que peut exercer l'amiante ou des minéraux apparentés, dans la décomposition du peroxyde d'hydrogène ( H2O2). La réaction H2O2 -> H2O + 1/2 O2 peut être catalysée en phase homogène ou hétérogène par plusieurs métaux de transition agissant comme couple rédox. Cette réaction comporte divers intermédiaires radicalaires: hydroxyle: OH•, superoxyde O.2-: et hydroperoxyde: HOO• dont les concentrations relatives dépendront du catalyseur. Le H2O2 étant un des oxydants excrétés par le système immunitaire de l'organisme humain, on comprendra l'intérêt des réactions pouvant engendrer des radicaux fortement oxydants, capables d'altérer les lipides membranaires, les acides nucléiques et autres composants cellulaires. Notre travail a d'abord porté sur la mise au point d'une technique de mesure pour suivre l'évolution de la réaction globale de décomposition, c'est-à-dire la production d'O2. Nous avons donc conçu et réalisé un système utilisant une sonde à O2 dissout pour suivre l'évolution de la réaction H2O2 -> H2O + 1/2 O2 en l'absence et en présence de divers catalyseurs. Cette technique a été validée selon diverses approches pour en assurer la fiabilité. Nous avons ensuite procédé à l'étude de l'activité catalytique de l'amiante chrysotile sous diverses conditions (pH, température, tampon), et pour différents pré-traitements. Nous avons également examiné l'influence des variations dans la composition chimique des amiantes à partir d'échantillons de diverses provenances géologiques. Bien qu'il ne semble pas exister de relation simple entre la composition chimique des matériaux et leur activité catalytique, un examen détaillé des réactions possibles entre le H2O2 (ou les produits intermédiaires de décomposition) et des sites oxydants ou réducteurs nous a permis de proposer des explications pour rendre compte de l'ensemble des observations.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Mario Dupuis
dc.subjectChrysotile
dc.subjectCatalyse
dc.subjectOxygène
dc.titleActivité catalytique du chrysotile et de minéraux apparentés dans la décomposition du peroxyde d'hydrogène
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineChimie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record