Show simple document record

dc.contributor.advisorSirois, Pierre
dc.contributor.authorChagnon, Michel
dc.date.accessioned2019-12-06T17:20:25Z
dc.date.available2019-12-06T17:20:25Z
dc.date.created1989
dc.date.issued1989
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16219
dc.description.abstractLes leucotriènes sont de nouveaux métabolites de l'acide arachidonique qui possèdent une activité contractile sur différentes préparations tissulaires. Les substances exercent un effet myotrpoe sur des préparations musculaires lisses in vitro, sur des segments isolés des voies aériennes de l'homme et de plusieurs espèces animales et au niveau des voies aériennes de l'homme in vivo. Nous avons étudié le mécanisme d'action de ces substances au niveau des tissus pulmonaires humains et de cobaye. Différentes préparations tissulaires ont été utilisées soient: la bandelette de parenchyme pulmonaire de cobaye, le poumon de cobaye entier perfusé, la trachée de cobaye, la bandelette de parenchyme pulmonaire humain et le fragment de poumon humain perfusé. Nous avons étudié également la transformation des leucotriènes par des homogénats de poumon humain adulte et fœtal. Nos résultats ont montré que l'activité des leucotriènes sur le parenchyme pulmonaire de cobaye est médiée par les produits de la cyclooxygénase et que la thromboxane A2 joue un rôle important dans cet effet médiateur. En effet, les leucotriènes B4 et D4 induisent la libération des prostaglandines et thromboxanes par le poumon perfusé de cobaye. Les différentes leucotriènes, la prostaglandine F2a et le composé U-44069 exercent un effet contractile sur la trachée de cobaye alors que la prostaglandine E2 produit une relaxation sur ce même tissu. Nos résultats suggèrent que l'effet des leucotriènes sur la nichée de cobaye est la résultante des effets parfois opposés des prostaglandines et thromboxanes. Les leucotriènes exercent également un effet myotrope sur le parenchyme pulmonaire humain. Toutefois, contrairement à ce qui est observé chez le cobaye, cet effet myotrope ne semble pas médié par les produits de la cyclooxygénase. En effet, le leucotriène n'a pas stimulé la libération de prostaglandines et thromboxanes au niveau du poumon humain perfusé. Finalement, nous avons montré que le poumon humain adulte possède les systèmes enzymatiques nécessaires à la trans-formation des leucotriènes A4, C4, D4 et E4. Cependant, le poumon humain foetal ne semble pas posséder tous les systèmes enzymatiques nécessaires à la transformation des leucotriènes.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Michel Chagnon
dc.titleMécanismes d'action et métabolisme des leucotriènes au niveau du poumon humain et de cobaye
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record