Show simple document record

dc.contributor.advisorCourcy, François
dc.contributor.authorSt-Martin, Karel-Annfr
dc.date.accessioned2019-10-29T14:41:35Z
dc.date.available2019-10-29T14:41:35Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-10-29
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16082
dc.description.abstractAfin de survivre dans l’économie actuelle, les organisations ont besoin d’innover sans cesse. Les nouvelles idées proviennent en grande partie des travailleurs. Certaines questions sur les retombées de l’innovation dans les organisations demeurent toutefois sans réponse. En effet, il n’est pas clair si l’innovation dans les organisations contribue au bien-être psychologique des employés. Le changement peut d’une part susciter de l’anxiété et du stress chez les employés en raison de l’instabilité et de l’inconnu qu’il engendre. D’autre part, les comportements innovants permettraient de régler des problèmes et donc d’engendrer des conséquences positives qui pourraient mener à un bien-être psychologique plus élevé chez les employés. Cette recherche s’intéresse au lien entre les comportements innovants et le bien-être psychologique au travail, de même qu’à des variables susceptibles d’influencer ce lien, telles que l’impact de la relation supérieur-subordonné. Cette recherche s’intéresse aussi à l’effet des objectifs interpersonnels sur le lien entre les comportements innovants et la relation supérieur-subordonné. Deux questionnaires en ligne ont été remplis par des employés provenant d’organisations variées à deux moments distincts. Les résultats obtenus ont permis d’énoncer deux hypothèses. La première étant que les comportements innovants sont liés positivement au bien-être psychologique. La deuxième étant que la relation supérieur-subordonné explique partiellement la relation positive. Les dernières hypothèses de l’étude n’ont pas été concluantes, puisque les objectifs interpersonnels ne modèrent pas la relation entre les comportements innovants et la relation supérieur-subordonné. Le mémoire apporte une réflexion théorique sous-jacente aux présentes hypothèses et à ces résultats, au moyen de la théorie de l’échange social, de la théorie générationnelle et de la théorie des attentes-valeurs.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Karel-Ann St-Martinfr
dc.subjectComportements innovants au travailfr
dc.subjectBien-être psychologiquefr
dc.subjectRelation supérieur-subordonnéfr
dc.subjectObjectifs interpersonnelsfr
dc.subjectObjectif interpersonnel de compassionfr
dc.subjectObjectifs interpersonnels d’image de soifr
dc.titleComportements innovants et bien-être psychologique au travail : Examen du rôle de la relation supérieur-subordonné et des objectifs interpersonnelsfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineManagement et gestion des ressources humainesfr
tme.degree.grantorÉcole de gestionfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record