Show simple document record

dc.contributor.advisorCharles, Sébastien
dc.contributor.advisorColliot-Thélène, Catherine
dc.contributor.authorTranchant, Thibaultfr
dc.date.accessioned2019-09-19T18:37:22Z
dc.date.available2019-09-19T18:37:22Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-09-19
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/16001
dc.description.abstractL’objet de cette thèse doctorale est la réponse poïétique et institutionnaliste offerte par Castoriadis au problème de la constitution d’une universalité pratique dans un contexte postmétaphysique. La thèse s’ouvre sur une définition de la philosophie politique comme projet d’objectivation institutionnelle de la raison et sur l’exposition du problème, pour cette discipline, engendré par la critique de la métaphysique et l’émergence d’une conception procédurale de la raison lors de la modernité. La thèse est ensuite divisée en deux parties. La première porte sur la philosophie de Castoriadis, c’est-à-dire sur sa critique de la pensée métaphysique, son ontologie et sa théorie de la connaissance. Nous y défendons la thèse interprétative que sa philosophie est un « pluralisme ontopoïétique constructiviste ». La seconde porte sur sa conception de la raison pratique, que nous interprétons comme « institutionnalisme postmétaphysique ». Nous concluons en explicitant les nouvelles médiations établies par Castoriadis entre philosophie et politique, sa conception de l’universalité pratique, et, par conséquent, la place qu’il occupe dans le temps long de l’histoire de la philosophie politique. Une perspective comparative a été privilégiée tout au long de notre argumentaire. Nous apprécions la singularité castoriadienne en la comparant avec des philosophies ayant partagé des problèmes communs et certains horizons thétiques, notamment l’héritage hégéliano-marxien et les philosophies de la différence.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Thibault Tranchantfr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectAutonomie (philosophie)fr
dc.subjectCastoriadis, Cornelius (1922-1997)fr
dc.subjectCréation (philosophie)fr
dc.subjectInstitutionnalisme (philosophie)fr
dc.subjectMarx, Karl (1818-1883)fr
dc.subjectPoststructuralismefr
dc.subjectHegel, Georg Wilhelm Friedrich (1770-1831)fr
dc.subjectConstructivisme (philosophie)fr
dc.titleRaison et création. Le constructivisme et l’institutionnalisme postmétaphysiques de Cornelius Castoriadisfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePhilosophie et éthiquefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.grantotherUniversité de Rennes 1fr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Thibault Tranchant
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Thibault Tranchant