Show simple document record

dc.contributor.advisorBelot, Gérard
dc.contributor.advisorLessard, Jean
dc.contributor.authorHuot, Pierre
dc.date.accessioned2019-08-20T19:16:07Z
dc.date.available2019-08-20T19:16:07Z
dc.date.created1988
dc.date.issued1988
dc.identifier.isbn0315547863
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15924
dc.description.abstractLa réduction des composés organiques nitrés est couramment utilisée en synthèse chimique. Elle fait intervenir une gamme importante de procédures expérimentales de synthèse par voie chimique ou électrochimique. Le chapitre 1 distingue les procédures et les différences majeures de réduction du groupement nitré par mécanismes d'électronation-protonation impliquant une espèce chimique réductrice (réduction chimique) ou une cathode (réduction électrochimique). Le chapitre 2 fait cette même distinction au niveau des processus de réduction par transfert d'hydrogène chimisorbé sur une surface métallique poreuse (catalytique) c'est-à-dire lorsque l'hydrogène chimisorbé est produit par réduction électrochimique de l'eau du milieu réactionnel (hydrogénation électrocatalytique) ou lorsqu'il provient d'autres sources (hydrogénation catalytique) telles le gaz moléculaire sous pression ou celui généré par diverses réactions chimiques in situ. Les deux premiers chapitres élaborent également les différents produits que la réduction des groupements nitrés aliphatiques ou aromatiques est susceptible de générer de même que les mécanismes impliqués et l'influence des conditions expérimentales sur les produits obtenus. Le chapitre 2 se termine par une énumération de travaux publiés dans lesquels on retrouve le cuivre en tant que catalyseur lors de la réduction d'espèces nitrées par transfert d'hydrogène chimisorbé. La valorisation de plus en plus importante de l'électrocatalyse en synthèse chimique et, plus particulièrement, l'utilisation du cuivre poreux pour la réduction catalytique efficace des composés nitrés nous a porté à diriger nos travaux vers une étude de comparaison entre la réduction électrochimique sur cuivre polycristallin brillant (ou lisse) et sur cuivre de Devarda (métal de type Raney). Les résultats obtenus montrent qu'en milieu hydroalcoolique neutre ou basique, le cuivre permet la réduction électrochimique ou l'hydrogénation électrocatalytique des composés nitrés ou de ses intermédiaires. Le cuivre de Devarda est beaucoup plus efficace que le cuivre polycristallin brillant lorsqu'il s'agit de convertir, de façon quantitative, la fonction nitrée en amine. Par exemple, l'hydrogénolyse des hydroxylamines et de l'hydrazobenzène est très efficace sur cuivre de Devarda et presque nulle sur cuivre polycristallin brillant. Ainsi, l'électrohydrogénation du nitrobenzene et du nitrocyclohexane sur cuivre de Devarda a donné les amines correspondantes avec des rendements chimiques et coulombiques élevés (souvent quantitatifs) aussi bien en milieu neutre qu'en milieu basique. Ce sont les premiers exemples de conversion efficace de composés nitrés en amines par voie électrochimique dans des milieux autres que des milieux franchement acides. De plus, les électrohydrogénations de composés organiques nitrés sur cuivre de Devarda sont très sélectives et représentes un réel intérêt pour l'électrosynthèse. Ainsi, le p-cyanonitrobenzene a été réduit sélectivement en p-cyanoaniline et cela avec d'excellents rendements chimiques et coulombiques. D'un point de vue mécanistique, la réduction de la fonction nitrée en hydroxylamine peut procéder par un mécanisme d'hydrogénation électrocatalytique et/ou par un mécanisme d'électronation-protonation alors que la réduction subséquente de l'hydroxylamine semble devoir procéder uniquement par mécanisme d'hydrogénation électrocatalytique. Malgré que l'on favorise généralement les réductions par transfert direct d'électrons sur les métaux polycristallins de surface lisse, il se pourrait qu'interviennent aussi des réductions par transfert d'hydrogène chimisorbé sur de tels matériaux d'électrode.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Pierre Huot
dc.subjectAzote
dc.subjectComposés nitrés
dc.subjectÉlectrochimie organique
dc.subjectRéduction (Chimie)
dc.titleÉlectrohydrogénation de composés organiques nitrés sur électrodes de cuivre
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplineChimie
tme.degree.grantorFaculté des sciences
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record