Show simple document record

dc.contributor.advisorTardif, Jacques
dc.contributor.advisorBalleux, André
dc.contributor.authorRoussel, Chantalfr
dc.date.accessioned2014-04-23T15:01:32Z
dc.date.available2014-04-23T15:01:32Z
dc.date.created2014fr
dc.date.issued2014fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/158
dc.description.abstractRécemment, une décision ministérielle crée un vent d’inquiétude au sein de la formation professionnelle (FP) de niveau secondaire. Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) fait le choix de stopper la production des référentiels en évaluation, un instrument jugé indispensable à l’activité évaluative de sanction des compétences. La présente recherche tire son origine des changements exigés par le MELS pour l’évaluation des compétences et des répercussions que cela entraine sur les fonctions du personnel enseignant de cette filière. Pour nous, cette situation est préoccupante du fait que nous oeuvrons à la formation universitaire en enseignement professionnel. En effet, dans notre recherche doctorale, nous voulons mieux appréhender l’évaluation en FP, dans le but de soutenir les enseignants dans leur pratique. D’une manière spécifique, notre étude vise à comprendre les niveaux de complexité des situations évaluatives de compétences utilisées durant la première année du programme de Santé, assistance et soins infirmiers (SASI). Pour étudier ces situations évaluatives, nous avons conçu des outils d’analyse prenant la forme de différents continuums ciblant trois éléments particuliers: les ressources internes et externes, l’articulation qui existe entre ces ressources, puis le contexte déployé au moment de leur mise en oeuvre. Les données qualitatives examinées dans cette recherche proviennent d’une analyse documentaire, complétée par des entrevues semi-dirigées. S’ajoutant à ces modalités, un journal de bord a été tenu par la chercheure tout au long des phases de collecte et d’analyse des données. Au final, les résultats de cette étude montrent 5 configurations référant à des niveaux de complexité des situations évaluatives. Ces configurations particulières témoignent de « l’évaluation de l’installation des ressources » où figurent des zones d’évaluation et des niveaux de complexité distincts. Parmi ces niveaux, il existe des situations évaluatives d’« exploration », d’« appropriation », d’« application procédurale » et d’« intégration partielle ». C’est entre autres en prenant pour appuis théoriques les travaux de Roegiers (2007) et Roegiers, Dehon, Rampy, Ratziu et Rosy (2010) que nous sommes parvenues à conceptualiser, puis à produire ces résultats.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Chantal Rousselfr
dc.subjectÉvaluation des compétencesfr
dc.subjectComplexitéfr
dc.subjectSituations évaluativesfr
dc.subjectFormation professionnelle au secondairefr
dc.subjectÉtudes de casfr
dc.titleAnalyse du niveau de complexité de situations évaluatives de compétences utilisées par des enseignantes et des enseignants de la formation professionnelle au secondaire: le cas du programme de Santé, assistance et soins infirmiersfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePédagogiefr
tme.degree.grantorFaculté d'éducationfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record