Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorRoss, Arnold
dc.date.accessioned2019-08-20T18:22:07Z
dc.date.available2019-08-20T18:22:07Z
dc.date.created1988
dc.date.issued1988
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15879
dc.description.abstractOn estime la production de déchets dangereux à un peu plus de 3 280 000 tonnes annuellement au Canada. La disposition présente souvent un problème vu les coûts engendrés. Une technique employée depuis quelques années est la stabilisation par solidification. Le but du traitement est de convertir un déchet dangereux en une forme moins toxique par fixation en encapsulant des contaminants dans une matrice inorganique. La matrice consiste essentiellement en un matériau durcissable tel le ciment, les pouzzolanes, les polymères ou autres. Le présent travail fait le tour des procédés utilisés et les comparent au procédé Allemand GFS. A la lumière de l'étude on peut constater l'efficacité du traitement GFS ainsi que son application dans le contexte Nord Américain. De plus, nous étudierons la possibilité de mettre en application le procédé pour le traitement des terres contaminées aux hydrocarbures. La procédure légale à suivre est détaillée et commentée.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Arnold Ross
dc.subjectDéchets dangereux--Élimination
dc.subjectSubstances dangereuses--Elimination
dc.subjectDéchets dangereux--Stabilisation
dc.subjectDéchets dangereux--Solidification
dc.titleLes procédés de traitement de déchets dangereux par stabilisation/solidification : mise en situation par le procédé allemand GFS
dc.typeEssai
tme.degree.disciplineEnvironnement et développement durable
tme.degree.grantorCentre universitaire de formation en environnement et développement durable (CUFE)
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Env.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record