Show simple document record

dc.contributor.advisorRobert, Mathieu
dc.contributor.advisorElkoun, Saïd
dc.contributor.authorOvlaque, Pierrefr
dc.date.accessioned2019-07-11T18:27:48Z
dc.date.available2019-07-11T18:27:48Z
dc.date.created2019fr
dc.date.issued2019-07-11
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15774
dc.description.abstractCe projet vise à étudier les composites à matrice thermoplastique renforcés par fibres naturelles creuses d’asclépiade. Les fibres d’asclépiade sont des fibres unitaires, fines et creuses dont l’effet renforçant en tant que fibres cellulosiques courtes dans une matrice thermoplastique n’a pas été étudié. Le projet cherche donc à évaluer si la morphologie atypique de la fibre d’asclépiade permet de renforcer efficacement une matrice organique thermoplastique, et si la faible densité des fibres induit une baisse de celle du composite. Les résultats présentés dans ce document démontrent que la fibre d’asclépiade possède un lumen très large occupant environ 70% du volume, et par conséquent une densité très faible pour une fibre naturelle cellulosique. Il a également été démontré que les fibres d’asclépiade possèdent une rugosité de surface et des propriétés mécaniques significativement plus faibles que les fibres libériennes comme le lin par exemple. Cependant, malgré de plus faibles propriétés mécaniques, les composites formés d’acide polylactique (PLA) et de fibre d’asclépiade se sont révélés au moins aussi performants que ceux produits avec les fibres de lin. Néanmoins, il a été démontré que la qualité de l’interface entre le PLA et la fibre d’asclépiade demeure très faible. À la suite de ce constat, les traitements de surface de silanisation et de mercerisation ont été appliqués à la fibre d’asclépiade et ont permis d’améliorer l’adhésion interfaciale avec le PLA. Ces deux traitements usuels pour les fibres naturelles ont induit une amélioration notable de la résistance maximum à la traction des composites. Cependant, les traitements induisent une profonde altération de la fibre qui se caractérise par une baisse notoire des propriétés mécaniques des fibres. Devant les effets secondaires néfastes liés à l’application d’un traitement de surface sur ce type de fibre, une matrice possédant une affinité naturelle avec les fibres naturelles a été utilisée pour évaluer le renforcement lié à l’ajout d’asclépiade. Les propriétés mécaniques, d’interface et la baisse de densité ont été mesurées et démontrent que l’asclépiade peut renforcer une matrice organique, si les conditions de mise en forme sont adéquates.fr
dc.language.isofrefr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Pierre Ovlaquefr
dc.rightsAttribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada*
dc.rights.urihttp://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.5/ca/*
dc.subjectAsclépiadefr
dc.subjectCompositefr
dc.subjectFibres Naturellesfr
dc.subjectThermoplastiquesfr
dc.titleValorisation de la fibre d'asclépiade pour le renforcement de matrices organiquesfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineGénie civilfr
tme.degree.grantorFaculté de géniefr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail
Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record

© Pierre Ovlaque
Except where otherwise noted, this document's license is described as © Pierre Ovlaque