Show simple document record

dc.contributor.advisorSchanne, Otto F.
dc.contributor.authorBkaily, Ghassan
dc.date.accessioned2019-07-05T14:03:20Z
dc.date.available2019-07-05T14:03:20Z
dc.date.created1982
dc.date.issued1982
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15744
dc.description.abstractDans la présente recherche, les effets des variations de la concentration extracellulaire en potassium sont étudiés à partir de trois préparations ventriculaires de rat nouveau-né, soit: le ventricule isolé et les amas de cellules ventriculaires, 10 heures et 48 heures et plus après l'explantation. L'électrogénèse des cellules ventriculaires de rat nouveau-né correspond à une électrogénèse déterminée par un courant rapide sodique sensible à la TTX (BERNARD, 1976). Les cellules de 10 heures après l'explantation sont aussi sensibles à la TTX, mais déprimées par rapport à celles du tissu intacts (BKAILY, 1978). Finalement, les cellules de 48 heures et plus, ont une électrogénèse qui correspond à la réponse lente (insensible à la TTX, sensible au Mn2+, activité automatique et potentiel bas, (SCHANNE et al, 1977). Les effets des variations de la concentration extracellulaire en potassium, sur ces trois préparations mettent en évidence la dépendance du potentiel de repos et du potentiel diastolique maximal vis-à-vis cet ion, de sorte que le potentiel de membrane devient plus positif avec l'augmentation de [K]e. De même, les membranes de ces trois préparations ne se comportent pas comme une électrode au potassium et il semble que d'autres ions que le potassium contribuent au potentiel de repos. Il faut mentionner que le potentiel diastolique maximal n'est pas le même que le potentiel de repos. Ceci suggère que des changements des perméabilités relatives aux ions Na+, K+ pourrait avoir lieu après la mise en culture. Les études effectuées avec la méthode de double pulse, en variant [K]e, nous indiquent que les constantes de temps de changement de la vitesse maximum de dépolarisation (+Vmax) ainsi que celles des durées de potentiel d'action au point de cassure et à 90% de la repolarisation, varient d'une façon apparente d'une préparation à l'autre. Une augmentation de la constante de temps de recouvrement apparaît avec la dépolarisation de la membrane dans le cas du rat nouveau-né et des amas de 10 heures. Par contre, on observe une diminution du T dans le cas des cellules de 48 heures. Pour les cellules de rat nouveau-né et les cellules de 10 heures après l'explantation, la constante de temps de recouvrement du +Vmax (TV) peut être identifiée avec la constante de temps de réactivation du système sodique. La constante de temps de changement de la durée mesurée au point de cassure (tPC) s'identifie avec la constante de temps d'inactivation du courant lent Isi (tf). Quant à la constante de temps de changement de +Vmax dans les cellules de 48 heures et plus après l'explantation, elle se confond avec la constante de temps de réactivation du courant lent. Pour ce qui est du mécanisme de pacemaker des amas de cellules de 48 heures et plus après l'explantation, le fait que le cesium ralentisse la fréquence de battements de ces amas en diminuant la pente de la dépolarisation diastolique et que cette pente soit sensible aux variation de [K]e, peut indiquer qu'une composante du courant If intervient dans le pacemaker de ces amas de cellules (DIFRANCESCO, 1981). Les changements des paramètres d'activation et d'inactivation du système rapide et lent qui apparaissent après l'explantation (10 heures et 48 heures et plus) sont dus probablement à une variation des charges fixes peut-être présentes dans le glycocalyxe. Les études effectuées à l'aide des trois inhibiteurs de(s) courant(s) potassique(s) montrent que les durées du potentien d'action dans les trois préparations augmentent en présence de ces trois bloqueurs (4-AP, TEA et le cesium), sauf la durée au point de cassure du potentiel d'action des cellules, 48 heures et plus après l'explantation en présence du césium. Les effets de ces inhibiteurs sur les autres paramètres étudiés (autres que les durées) sont différents à J'intérieur d'une seule préparation et également à l'intérieur de ces trois préparations. Ceci indique que ces trois inhibiteurs de(s) courant(s)- potassique(s) ne sont pas spécifiques pour ce courant.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Ghassan Bkaily
dc.titleChangements électrophysiologiques des cellules cardiaques induits par l'explantation : effets des variations de la teneur extacellulaire en potassium et d'inhibiteurs des courants potassiques
dc.typeThèse
tme.degree.disciplinePhysiologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelDoctorat
tme.degree.namePh.D.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record