Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]
dc.contributor.authorDrapeau, Guy
dc.date.accessioned2019-07-05T13:55:13Z
dc.date.available2019-07-05T13:55:13Z
dc.date.created1985
dc.date.issued1985
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/11143/15694
dc.description.abstractDans la présente étude nous avons préparé par synthèse en phase solide et purifié par chromatographie à haute performance en phase liquide, la substance P, les neurokinines A et B, des analogues de la substance P contenant une Tyr en N-terminal et des antagonistes. Les activités biologiques des peptides mentionnés ont été mesurées sur des organes isolés, principalement l'iléon de cobaye et la trachée de cobaye et elles ont été reconnues semblables à celles des peptides obtenus du commerce. Sur la base des activités relatives des neurokinines A et B et de la substance P, nous avons émis l'hypothèse de l'existence de trois types différents de récepteurs des neurokinines dans les tissus étudiés. L'iléon de cobaye contient un récepteur de type SP-P, la trachée de cobaye un récepteur de type NK-A et la vessie de hamster un récepteur de type NK-B. L'existence de trois types de récepteurs pour les neurokinines a été confirmée avec des antagonistes, certains ont une meilleure affinité envers la SP sur l'iléon de cobaye alors que d'autres montrent une meilleure affinité envers NKA et NKB sur les autres préparations. Les peptides contenant une Tyr en N-terminal ont été marqués à l'iode-125 et utilisés pour mesurer le métabolisme de la substance P et de ses fragments dans le plasma et dans un homogénat de cerveau de rat. La substance P est dégradée par une dipeptidyl peptidase et certains fragments par une aminopeptidase. Le plasma ne contient pas d'endopeptidase, alors que ces enzymes sont présents et actifs dans l'homogénat de cerveau. La dégradation de la substance P dans le plasma est prévenue par le captopril, un inhibiteur de l'enzyme de conversion qui est aussi actif contre la dipeptidyl peptidase. L'action du captopril semble être limité au plasma, car à des doses efficaces chez le rat anesthésié, cet inhibiteur ne modifie pas l'effet hypotenseur de la substance P. Dans l'ensemble les résultats présentés dans ce mémoire contiennent des données originales sur la chimie, la pharmacologie et la biochimie (métabolisme) d'un groupe de neuropeptides, les neurokinines, qui seraient impliquées dans la transmission des stimulations sensorielles (douleur) au niveau central et dans la régulation du tonus de divers muscles lisses (vasculaires, intestinaux, trachéo-bronchiques, ect.) au niveau des organes périphériques.
dc.language.isofre
dc.publisherUniversité de Sherbrooke
dc.rights© Guy Drapeau
dc.titleSubstance P et neurokinines : synthèse et étude de certains effets biologiques et du métabolisme de la substance P dans le plasma
dc.typeMémoire
tme.degree.disciplinePharmacologie
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santé
tme.degree.levelMaîtrise
tme.degree.nameM. Sc.


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record